banniere 2 e1519395781766 - Le 55 tours de Florent Pagny pour ses 55 bougies

Le 55 tours de Florent Pagny pour ses 55 bougies

f1a540705cb53d2c5ed88365d134a5c5?s=250&r=g&d=mm - Le 55 tours de Florent Pagny pour ses 55 bougies
Suivez moi

Pour son 55ème anniversaire, Florent Pagny s’offre une tournée et l’arrêt du jour est au parc des expos de Tours.

Pourtant, c’est avec une première partie féminine que commence cette soirée. Barbara Pravi qui l’a accompagnée tout le long de cette tournée a fournie une prestation remarquée et remarquable en tout haut point. Pleine de vie , accompagnée de son guitariste Jules Jaconelli, Barbara va interpréter des chansons autobiographiques dont celle en hommage à son grand-père, Deda.

Je pense que cette chanteuse fera parler d’elle assez rapidement, retenez son nom.

 

Après une courte coupure, des projections sur grand écran apparaissent pour y faire deviner au fil du temps un vieux théâtre antique, romain. Puis, Florent Pagny, d’une porte dans l’écran arrive. Le concert est haut en couleur tandis que Florent arrive tout de cuir vêtu.

La chanson qui passe sur toutes les ondes, la première de son formidable dernier album débute ce concert “le présent d’abord”.

Comme le dit Florent Pagny, chaque concert est différent malgré la même liste de chansons, les mêmes musiciens, le même chanteur, le même décor et sa blague va devenir réalité.

Le malaise d’un monsieur va couper la concert, jeter un froid pour attendre rapidement les secours afin d’emmener au plus vite cette personne aux urgences. Florent dira plus tard que cette personne allait mieux.

Assez de parler et de paroles pour passer ce temps nécessaire pour cet homme, nous sommes venus écouter Florent pour “chanter”, prochain titre ultra connu de Florent.

Pour finir les 3 chansons habituelles laissées aux photographes, c’est “encore” de l’album HABANA. Mi français – mi espagnol, cette chanson est très sympa à écouter.

Malheureusement, je ne pourrais rien vous raconter de plus car la sécurité nous a demandé de quitter la salle. Un peu frustré de quitter ce concert dont j’ai rêvé voir, pour photographier et raconter le spectacle de cet artiste hors norme. Un peu dommage.

Florent Pagny, c’est une carrière incroyable qui parti de 1987 avec “n’importe quoi” ; a vu chaque disque, chaque chanson être reconnu par le public. Des tubes à la pelle comme “savoir aimer”, “bienvenue chez moi”, “est-ce que tu me suis”, et tant d’autres mais aussi des récompenses comme le titre de meilleur interprète de l’année 1998. Que dire de ce chanteur qui quand il reprend “Caruso” arrive à hérisser le poil de chacun devant cette performance vocale incroyable.

Coach de The Voice, émission télé-crochet depuis quelques années, il arrive à détecter de formidables talents comme Slimane.

Je savais qu’on ne pouvait que vivre une excellente soirée avec cet artiste même si celle ci fut courte.

Laisser un commentaire