Au fil du son 2018, un 15ème anniversaire de folie

Au fil du son 2018, un 15ème anniversaire de folie

Suivez moi

stephane

Photographe autodidacte, j'ai commencé gentiment avec un 350D et aujourd'hui d'un 70D.

Etant parti sur Poitiers, grâce à la création de Concertmag, je suis devenu photographe de concerts depuis 3 ans sur la Vienne et les Deux Sèvres.

Depuis un peu moins d'une année, j'ai élargi mon activité photographique et me suis mis à la photographie de portrait avec des shootings mode.
Suivez moi

A la vue de l’affiche proposée, on s’attendait à un festival de dingue et en tant que photographe, quel plaisir de pouvoir immortaliser ces moments passés proche d’eux.

 

Le jeudi, je commençais le festival avec Mike Love, un chanteur reggae qui a mis les festivaliers dans le bain de suite. Une superbe prestation que je retiendrais en mémoire pour longtemps.

Skarra Mucci continuait le style reggae mais en mélangeant les genre avec du dub, du hip hop soul gospel mais il reste pour moi un artiste raggamuffin. Il a mis littéralement le feu à la scène pour notre plus grand plaisir. Il a joué son titre connu et reconnu ; Bad Boys (du film du même nom)

Seul petit hic dû à la concurrence départementale des spectacles, un nombre de spectateurs on va dire mitigé.

 

Le vendredi, montée en pression et bizarrement du nombre de spectateurs. Le groupe I Am Stamgram et sa pop lunatique monte les premiers sur scène. Un chanteur, un clavier et le duo a fait un carton sur la petite scène. Ce groupe n’a pas de style défini mais au fil des chansons, ils démontrent qu’un style n’est pas pour moi obligatoire mais un désir d’être un touche à tout. Une prestation remarquable.

Comment présenter l’artiste qui monte sur la grande scène, comment ne pas la connaitre. La Marcia Baïla du rock français qui avec les Rita Mitsouko ont tant donné dans les années 80-90 à la musique française. MADAME Catherine Ringer a donné un concert aux nombreux et toujours plus nombreux spectateurs de haute volée. Des chansons anciennes des Rita, des hommages multiples à Fred Chichin, son homme, celui qui a donné tant de tubes à la chanson et pour qui elle doit tant, des titres actuels mais surtout une présence scénique extraordinaire qui pour moi restera comme une des plus belles que j’ai vu et entendu dernièrement. Merci Madame Ringer !!

Puis, Thérapie Taxi monte sur scène. Un groupe avec un duo de chanteurs, Adélaïde et Raphaël mélangeant les genre entre pop et rock. Un style basé sur l’amour mais aussi de textes basés sur le sexe, un style complètement décomplexé qui plait beaucoup et qui parle aux gens. Renaud, leur musicien, a aussi donné une superbe prestation. Connu sur Youtube avec HIT SALE en duo avec Roméo Elvis, le groupe continue sur sa lancée qui risque d’être fulgurante.

Le duo Too Many t’s originaire de Londres , basé sur du rap qui je pense a conquis littéralement le public. Roos et Leon ont tout simplement mis le feu à la scène , débordant d’énergie et d’enthousiasme même si pour moi, le rap et moi font 2, j’ai bien aimé ce qu’ils ont montré sur scène. A revoir.

 

Dernier jour que ce samedi et je ne sais pas ce qu’il se passe mais le site est blindé, record battu de spectateurs pour ce festival !! mais que se passe t-il ?!!!!

Premier à fouler la scène, DEVI REED, au son résolument reggae fusionnant des mondes différents comme le hip-hop, reggae et divers autres styles. Comme le message de ce 15ème festival, il est ouvert sur le monde et ouvre un oeil multi culturel où les langues internationales se parlent aux sons des iles et des caraïbes. Voyage assuré avec cet artiste.

Comment ne pas connaitre le nom du 2ème artiste et comment ne pas reconnaitre ce timbre de voix qui tout le long de son concert m’a rappelé cet immense père et artiste qu’était Bob Marley Un de ses fils, Ki-Mani Marley monte donc sur la scène et nous a mis un reggae de rêve dans la tête. Ses propres morceaux mais aussi ceux de son père qui nous a transporté d’émotions et d’un bonheur intense de pouvoir entendre ceux-ci avec cette voix quasi identique à celle de son paternel. Merci Mr …….

Papa Style entre en scène et pour être honnête, je vais peu en parler car j’ai trop peu regardé le concert pour mieux me préparer au suivant qui s’annonce explosif.

Et les voilà, un des groupes phare de cette édition, Sylvester Staline et John Lénine nous octroi une musique soviétique pour nous présenter SOVIET SUPREM. Ce groupes aux influences russes mêlant hip-hop, électro, mais le but de ce groupe est de faire la fête avec beaucoup d’humour et ce coté provocateur sur la société russe. Et si l’URSS avait gagné la guerre froide, des paroles au grand Poutine, à l’organisation excellente de sa coupe du monde, gloire au grand Poutine !!! Ce fut un excellent concert tout en couleur, beaucoup d’humour et de dérision mais absolument à vivre.

Arrive sur la petite scène le groupe CABADZI et franchement, c’est peut être bon pour les milliers de spectateurs présents devant mais moi, j’ai pas accroché au style. Scéniquement parlant, il y a de la recherche, du goût et c’est très bon mais musicalement, j’ai pas été attiré par le groupe.

Arrive sur scène un groupe qui je pense, 99% des gens sont venus pour eux et tout en devant rester neutre dans cet article, il faut dire qu’étant un méga fan, je ne peux dire que du bien.

Lorsque Stevee prends place derrière son clavier, suivi de Mandris, Ion et C.C, l’immense foule entre en délire total au point de rapatrier à l’arrière les gens qui ne seront pas prêt à pogoter ou à entrer dans un circle pit cher au groupe et surtout à Frah. SHAKA PONK EST PRET A FAIRE FEU  !!!!

Et justement, venu de nulle part, Sam et Frah montent sur scène pour mettre encore plus en délire cette foule acquise à leur cause. Les titres habituels de leur tournées EVOL seront joués donc pas de surprises malgré encore beaucoup d’émotion sur “smells like teen spirit”, quelle belle reprise du groupe NIRVANA avec Frah en plein milieu du public. Surtout, comment ne pas apprécier un tel spectacle qui est sur scène, voir même hors scène avec les multiples jump de Frah mais aussi derrière la scène avec ces écrans qui accompagnent chaque sortie du groupe. On en a pour notre argent à voir un de leur concert, croyez moi, vous ne serez jamais déçu.

 

Il y avait également Vianney, I AM et Nekfeu mais ces derniers ne voulant pas de notre communication, on en parlera pas. Pour le dernier cité, c’était préférable.

 

Photos :

Jeudi…………………………..

 

Vendredi : ………………………………………………………

 

 

Samedi : …………………………………………………………………………………………………..

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire