BRNS au Trabendo

Ce 30 novembre au Trabendo, c’était plutôt ambiance indie pop avec une jolie programmation : BRNS et en support, White Wine.

C’est dans une salle pas tout à fait complète que BRNS venait nous présenter leur dernier album, Sugar High, sorti il y a deux mois, et produit par le talentueux Tommy Desmedt (des groupes Robbing Millions et Girls in Hawaii (au passage, ils viennent le 12 avril au Casino de Paris)).

Pour revenir sur cette (courte) soirée, les rennes ont d’abord été confiés au groupe allemand, White Wine, le projet musical de Joe Haege. On ne peut pas dire que la foule se bouscule à leur arrivée sur scène, cependant, le groupe a tout de même été à la hauteur du défi et est parvenu à faire danser le public sur leurs titres pop rock. White Wine (précédemment connus sous le nom de Vin Blanc) a déjà sorti, à ce jour, trois albums (leur premier EP, Chromakey (en 2011), In Every Way But One (2013) et enfin, Who Care What The Laser Says ? (2017)). Plein d’énergie, le groupe a multiplié les surprises, avec l’intervention fréquente de Haege dans le public. Au cours de ces 45 minutes, les White Wine ont pu surprendre, faire sourire et surtout nous ont convaincus. (On vous met à la fin de l’article un petit lien vers leur Facebook pour que vous puissiez les découvrir.)

Vient ensuite le groupe attendu, BRNS [à prononcer Brains]. Après des concerts au Café de la Danse ou encore la Maroquinerie, les quatre Belges revenaient – accompagnée de leur nouvelle acolyte Lucie Marsaud – à Paris. En cette soirée particulièrement froide et enneigée, BRNS a réussi à réchauffer leur public avec des titres persuasifs. Dès les premières notes, le groupe nous a transportés dans leur univers aux sons entraînants de leurs synthés et autres instruments.

A travers ce concert, on peut confirmer que le groupe n’a pas perdu de leur sympathie, de leur bonne humeur et de leur proximité avec le public, communiquant régulièrement avec celui-ci. Les Belges alternent ainsi des titres de leurs différents albums (Wounded (en 2012), Patine (2014)) avec une présence prédominante de leur dernier album Sugar High (avec des morceaux tels que Forest, Encounter ou encore Pious Platitudes). Le public, qui nous a paru pas trop énergique au début du concert se réveille peu à peu au fil des titres, notamment sur My Head Is Into You, mais on atteindra véritablement l’apothéose au moment du rappel, avec le très sollicité Mexico, repris en chœur par un public, enfin, en grande forme.

Seul petit bémol ? Le concert, un peu trop court à notre goût (et au goût du public, qui a légèrement hué le groupe avant de les applaudir en force pour leur prestation). Avec trois albums à leur actif, on aurait aimé que le quatuor belge joue un peu plus longtemps qu’une heure … Cela reste tout de même dans l’ensemble un bon concert avec des jolis moments et surtout, de la bonne humeur communicative.

 

White Wine :

 

BRNS :

https://www.youtube.com/user/BRNSmusic

https://www.facebook.com/BRNSmusic/

 

Article de Marie Courtois et photos de Didier Brun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*