Cabourg Mon Amour 2017 – Jour 1

Flo Sortelle
Me suivre

Flo Sortelle

Photographe de concerts et de spectacles en général. Plutôt électro, pop, rock et jazz.
Intérêt également pour la photographie d'architecture, le corporate, le reportage et l'événementiel : http://www.flosortelle.com
Flo Sortelle
Me suivre

Les derniers articles par Flo Sortelle (tout voir)

Pour la 2ème année, Concertmag s’est rendu au festival Cabourg mon amour en Normandie, 3 jours de concerts du 28 au 30 juillet. Pour sa 5ème année, le petit festival sur la plage prend encore un peu plus d’ampleur pour le confort de tous avec plus de buvettes, des jeux, des espaces de restauration et de détente et toujours 2 belles scènes : la scène de la plage et la scène de la dune pour une alternance de dj set sur la plage et de concerts live sur la dune.

Pour ce 1er jour, le temps est un peu nuageux, on est vendredi, les festivaliers arrivent au fur et à mesure pour chauffer l’ambiance.
A 17h30, c’est Basile Di Manski qui ouvre officiellement le festival avec sa pop électro sur la scène de la plage (Basile vient de faire la première partie de Thérapie Taxi au Point Ephémère).

On passera ensuite à la scène de la dune pour écouter le rappeur de Montreuil Ichon puis un dj set de Renart. DJ set un peu animé avec quelques problèmes techniques mais qui se règleront rapidement et dans la bonne humeur.

Puis arrive le groupe londonien Shame et c’est une toute autre ambiance qui s’instaure sur la dune : une musique influencée par le punk, les Clash, Oasis…, batterie, guitares, basse et un chanteur à l’énergie contagieuse, tout est là ! Charlie Steen (le chanteur), véritable bête de scène, terminera même le concert torse nu et s’offrira un bain de foule. A surveiller, leur premier album doit sortir en janvier 2018.

Les festivaliers pourront ensuite profiter de la plage au son du dj set de Call super.

Le  dernier concert sur la dune sera assuré par le groupe Paradis qui mêle musique électro et morceaux en français. A noter également 2 belles reprises : Rendez-voua au paradis d’Alain Chamfort et La Balade de Jim d’Alain Souchon. Bonne ambiance et visiblement à entendre chanter le public, les fans sont là !

Cette première journée se terminera avec les sons du set de Jacques et sa coupe improbable sur une plage bondée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*