Cabourg mon amour 2017 – Jour 3

Flo Sortelle
Me suivre

Flo Sortelle

Photographe de concerts et de spectacles en général. Plutôt électro, pop, rock et jazz.
Intérêt également pour la photographie d'architecture, le corporate, le reportage et l'événementiel : http://www.flosortelle.com
Flo Sortelle
Me suivre

Les derniers articles par Flo Sortelle (tout voir)

On est dimanche et c’est déjà le dernier jour de festival, pour en profiter encore plus on commence plus tôt avec Yuma Guma à 14h15 sur la plage pour un 1er dj set.

Puis c’est au tour de Ryder The Eagle d’investir la scène de la dune. Cheveux longs, tatouages, combinaison noire, marcel, une allure de biker très travaillée mais l’on peut découvrir aussi une très belle voix et des chansons intéressantes. Le personnage en fait beaucoup certes mais on se laisse prendre facilement au jeu. Il ira même jusqu’à descendre dans la foule pour danser avec une demoiselle. Un bon moment !

Nilüfer Yanya est une jeune londonienne, auteur compositeur, accompagnée d’une saxophoniste. Folk et très planant, cela permet à quelques fêtards de la veille une dernière récupération en douceur sur la plage.

Le groupe Parcels mettra ensuite le feu sur la scène de la dune qui prend des airs psychédéliques. 5 australiens au look seventies, visiblement heureux d’être là nous communiquent une musique de surfeurs australiens entre beach boys et électro. Très énergiques, ils font danser et chanter le public et ont même droit à un rappel.

L’équipe de filles de TGAF (These Girls Are On Fiyah) enchainera avec 1h15 de dj set,
5 filles répondant aux noms de Miley SeriousMalibuOk Lou (qui a joué l’année dernière au festival), Dj Ouai et Carin Kelly (dj, productrices et musiciennes).

 

C’est ensuite au tour du rappeur londonien Loyle Carner qui démarre fort avec son titre The isle of Arran. Le ton est donné : énergie, rythme et bonne humeur. Suivront les titres de son premier album dont des duos avec son acolyte et meilleur ami au son. Fan de foot, Loyle ne quittera pas le maillot de Cantona, son idole, pendant tout le concert. Emu par un tel accueil, il remerciera chaudement les festivaliers et gardera en souvenir un foulard lancé par une personne dans la foule.

Pablo Valentino assurera ensuite un dj set entre funk, jazz et électro.

Fishbach fera ensuite son show sur la dune. Une attitude un peu trop travaillée de fille faussement rebelle et provoc’ qui écrase sa clope sur la scène, fait semblant de faire la gueule à certains moments et saluera “Paris, euh Cabourg”. Heureuse de l’accueil elle remerciera néanmoins le public. Très belle voix et bons morceaux mais Fishbach gagnerait en simplicité car elle n’a pas besoin d’en rajouter, la fille a du talent !

Paradoxe Club assurera le dernier dj set de la soirée avant le dernier concert de Polo & Pan qui amènera le public dans une autre galaxie par son électro et son univers futuriste.

Et c’en est terminé pour cette 5ème édition, réussie de par sa programmation toujours éclectique et par son lieu magique. A l’année prochaine Cabourg et sous le soleil comme cette année, ce serait parfait…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*