Conclusion des heures vagabondes

Conclusion des heures vagabondes

Suivez moi

stephane

Photographe autodidacte, j'ai commencé gentiment avec un 350D et aujourd'hui d'un 70D.

Etant parti sur Poitiers, grâce à la création de Concertmag, je suis devenu photographe de concerts depuis 3 ans sur la Vienne et les Deux Sèvres.

Depuis un peu moins d'une année, j'ai élargi mon activité photographique et me suis mis à la photographie de portrait avec des shootings mode.
Suivez moi

Pré conclusion je devrais dire car il manque un concert mais je devais conclure.

Avant le dernier article qui portera sur le concert de BOULEVARD DES AIRS A Neuville de Poitou, je voulais conclure et apporter mon regard et un retour sur ce mois et demi portant sur ce festival itinérant que sont “LES HEURES VAGABONDES”.

 

Biensur, il faut remercier les gens qui sont à l’origine de tout celà, Mr Bellin, Mr Foucher mais c’est à l’organisation actuelle que je voudrais porter un grand coup de chapeau et à ces milliers de bénévoles qui ont donné de leurs temps, leurs mains et leurs patiences pour que tout se déroule à la perfection.

Dans chaque ville, l’accueil a été parfait, l’organisation très bien ficelée et les concerts très bien mené.

 

Pour les concerts, je parlerais de coups de coeur, de révélations et de déceptions.

Quelques coups de coeur avec Natasha St Pier, Boulevard des airs, Mouss et Hakim, Les Innocents

Des révélations scéniques avec Hindi Zahra, Les hurlements d’Léo

Et des déceptions avec Pony Pony Run Run, Mickey 3D et Anggun pour la durée de son concert

 

Pour les autres concerts, soit j’y suis pas allé, soit c’était dans mes attentes.

 

Les heures vagabondes, c’est aussi des surprises avec un record de public lors du dernier concert que vous verrez lors de son article mais aussi des rencontres.

Des rencontres professionnelles avec la rencontre d’un photographe qui a aimé partager sa passion, sa vision du concert et pour laquelle l’amitié que nous avons démarré est je l’espère sincère et qu’elle continuera. Celle ci est également pour des personnes dans l’organisation avec Agnès et Claire, des filles formidable qui ont tout fait pour nous mettre dans les meilleures conditions, quitte à se battre pour nous pour nous donner ces meilleures conditions. A elle, je leur dit un énorme merci et espère vite les revoir.

 

Mais il y a aussi le public et parmi ce public, à force de voir les mêmes têtes, les mêmes habitudes, des gens se sont liés à nous, des gens se sont rapprochés de nous, rigolé avec nous. Tout d’abord Mr Set-list (il se reconnaitra) qui à chaque fin de concert voulait sa set list afin d’augmenter sa large collection mais pour qui la musique est avant tout une vraie passion. Sa joie de vivre restera gravée dans ma mémoire.

Je me rappelle aussi d’un sourire parmi cette marée humaine, un sourire et une douceur dans la voix, Corinne avec qui nous avons lié d’amitié également et qui mérite d’être connue. Une vraie personne.

Il y a aussi Eugenie, à la fin de ce festival, une petite blonde aussi rencontré à ces derniers concerts, Delphine mais aussi et surtout, la rencontre avec les artistes. Certains très proche comme Natasha St Pier, des artistes moins connu comme hurlements d’Léo, Boulevard des airs mais d’autres qui sont partis comme ils sont arrivé.

 

Un seul hic, les fameuses chaises pliantes !! Mesdames et Messieurs, je comprends que pour certains d’entre vous, c’est difficile de rester des heures debout mais ne mettez pas un dictate des chaises pliantes. meme certains artistes vous l’ont reproché.

Les lumières aussi quelques fois !! S’il vous plait, mettez les artistes en valeur, c’est quelques fois affreux.

Et pour couronner le tout, la machine à fumée !! là, c’est les soldes !! Arrêtez moi ça, c’est immonde et n’apporte rien. Et ca gêne même les artistes !!

 

Alors vous le voyez, ce festival est une chose ultra importante pour notre département, pour la culture en général qui permet à des personnes ne pouvant pas accéder à la culture de se divertir, rencontrer, sortir et vivre une vie comme tout le monde en cette période estivale et rien que pour cela, il faut que ce festival itinérant ne s’arrête jamais. Petit message perso à ceux qui essaierai.

Un commentaire

  1. Un grand merci aux organisateurs pour tous ces concerts et je garde l’espoir de pouvoir y retourner l’été prochain.
    Ces rencontres et ces moments partagés avec toi, Pascal, sa charmante femme et monsieur Set list resteront de merveilleux souvenirs des HV 2016.
    Et que dire d’autre que merci Stéphane.

Laisser un commentaire