G3 à la Seine Musicale

Les derniers articles par Bernard Guelfi (tout voir)

Joe Satriani a décide de faire revivre le G3le temps d’une tournée en France en Avril dans certaine grande ville de l’hexagone Paris, Lyon, Bordeaux, Toulouse…

C’est donc à la Seine musicale la salle de concert de l’îles Seguin que le rendez vous avait lieux en cette belle soirée d’avril.

 

Joe Satriani pour notre plus grand plaisir a réuni les plus grand noms de la guitare.

 

Uli Jon Roth fondateur du célèbre groupe Scorpions et John Petrucci membre fondateur du groupe de metal Dream Theater.

Le concert commence par Uli Jon Roth pour un set assez court avec des titres comme Sails of Charon & we’ll brun the sky.

Les solos s’enchaînent pour notre plus grande joie c’est comme si on retrouvait notre jeunesse les titres de Uli font parti de notre mémoire collective enfin pour les personnes de ma génération.

Les premiers titres sont de la période Electric Sun sa formation de l’après Scorpions et des titres tiré des premiers albums de Scorpions un vrai plaisir pour la salle qui en redemande .

 

 

Après un court entracte le concert reprend avec John Petrucci et tout de suite le ton est donné on est dans le technique les doigts du maître courent sur le manche de sa sept cordes avec une rapidité déconcertante.

Le coté metal progressif ne laisse pas indifférent les amateurs du genre qui apprécient .

Les titres s’égrainent et la salle est réceptive malgré les chaises et oui curieusement tout le monde est assis et assez statique , dommage pour un concert de ce type.

Joe Satriani attaque direct et ça fait du bien . Il joue plusieurs titres d’une main sûre et précise pour notre plus grand bonheur .

 

Le feeling est au rendez vous et le public ce lève.Il porte la guitare au sommet de l’art , digne des plus grands compositeurs classiques , je pense que l’on peut comparer cela à des symphonies.

Déjà la fin est proche et Uli John roth rejoins la scène suivi de Joe Petrucci .

Le chanteur qui participait au premier set avec Uli rentre aussi pour reprendre un titre de Deep Purple ‘’ Highway star ‘’ c’est juste magique.

Les trois ténors de la guitare s échangent les solos , c’est du bonheur , il y a un côté boeuf entre potes qui met dans l’ambiance , ils se font plaisir ça se voit et idem pour nous .

Le deuxième titre sera Voodoo child de Jimy Hendrix qui atteint des sommets tellement c’est grandiose ! Une cascade de riffs plus dingues les uns que les autres pour rester dans les seventies , c’est le pied !

Le final sera un titre de Led Zepplin , le légendaire Immigrant Song qui fini de nous combler.

Tour à tour les musiciens des trois formation montent sur scène participer à ce feu d’artifice de décibels pour notre plus grande joie.

A la fin du set le public est en délire et en redemande mais hélas il n’y aura pas de rappel ce qui est bien dommage car je ne devais pas être le seul a en revouloir encore et encore.

Nous somme courtoisement prier de quitter les lieux et si j’en juge par les brides de conversations entendu ici et là le public est vraiment conquis et heureux.

Merci au G3 pour ce méga concert c’est le cœur lèger et heureux que je rentre chez moi !!!

Ber2paris pour ConcertMag

.

Laisser un commentaire