308A2711 DxO - HELLFEST une 14 ème édition ensoleillée – jour 1

HELLFEST une 14 ème édition ensoleillée – jour 1

Didier

Photographe passionné depuis…..fort longtemps, j’ai découvert l’univers festif des concerts il y a quelques années, alliant mes deux passions la photographie et la musique
580a0c7580e16 bpfull - HELLFEST une 14 ème édition ensoleillée – jour 1

C’est sous un soleil resplendissant et un magnifique ciel bleu que s’ouvre la 14ème édition du Hellfest. Le succès de ce festival grandit d’année en année, en prologue de cette édition une 4ème journée appelée « Knotfest » a été ajoutée le jeudi 20 juin.

Quelques chiffres pour commencer, le Hellfest se déroule sur une superficie de 21 hectares consacrés aux concerts avec 6 scènes dont 2 étant les plus grandes d’Europe et 22 hectares consacrés aux campings et parkings. Il a permis d’accueillir en moyenne 60 000 personnes par jour (37 000 pour le « Knotfest ») dont 25% d’étrangers (environs 70 nationalités). Nous en profitons pour donner un coup de chapeau aux 4000 bénévoles qui ont œuvrés pour le bon déroulement de ce festival. Pas moins de 140 groupes de Rock, hard-Rock, Heavy metal, black metal, et autres se sont produits sur les 6 scènes.

Au niveau de la boisson les chiffres sont aussi impressionnants et battent de nouveau records avec 18 400 litres de vin et 440 000 litres de bière (pour l’anecdote certains bars sont directement alimentés par un pipeline long de 4km). En plus des bars un certain nombre de « Dessoifeurs » ont parcouru la foule sous un soleil de plomb avec 18kg sur leur dos dont 11 litres de bières fraîches, nous les plaignions, mais étions ravis de les rencontrer (l’année prochaine ce serait vraiment sympa qu’ils puissent aller jusqu’aux zones d’attente des photographes).

Durant ce festival une seule ombre au tableau, le refus catégorique d’une des têtes d’affiches : le groupe « Manowar » de se produire sur le Mainstage 1 (malgré les efforts de la Direction du Hellfest), ayant estimé que la scène n’était pas assez grande pour eux. Nous avons rencontré de nombreux fans déçus.

C’est au groupe « FALLEN LILLIES », qui a remporté il y a quelques semaines (6 mai) avant le festival le tremplin « The Voice of Hell », d’ouvrir sur le Mainstage 2 cette 14ème édition du Hellfest. A noté que le Mainstage 2 sera consacré aujourd’hui uniquement à des groupes français. « FALLEN LILLIES » un groupe entièrement féminin venant de Montbéliard en Franche-Comté, composé de Hélène (au chant et à la guitare), Marine (à la batterie), Laura (à la guitare) et Ludivine (basse). Elles réussissent à enflammer le Mainstage en ce début de matinée, le public est conquis par ses 4 jeunes femmes dynamiques.

 

Il est un peu plus de 11h lorsque le groupe américain « LAST TEMPTATION » fait son apparition sur le Mainstage 1 Butcho Vukovic en est le chanteur, les autres membres viennent de plusieurs grands groupes comme Ozzy Osbourne, Black Sabbath et W.A.S.P. Ils jouent un Hard-Rock classique.

A 11h40 c’est au tour du groupe de Metal progressif français, originaire de Poitiers « KLONE » de monter sur la scène du Mainstage 2. Yann Ligner en est le chanteur charismatique avec sa voix puissante, il est accompagné de Romain Berce à la batterie et des 2 guitaristes Guillaume Bernard et Aldrick Guadagnino. L’interprétation sobre des guitares acoustiques enchante le public,  sur un set de 11 titres, le groupe interprète sept titres de l’album « Here Comes the Sun ».

Il sortira son huitième album le 20 septembre.

A 12h15 le groupe d’heroic fantasy power Metal britannique « GLORYHAMMER » se produit sur le Mainstage 1. Les membres du groupe apparaissent déguisés en guerriers de la galaxie rappelant leur clip intitulé « Gloryhammer » https://youtu.be/tKIVYJTSzuU Thomas Winkler en est le chanteur et possède le fameux Hammer de Thor, il est accompagné de Christopher Bowes aux claviers, Paul Templing à la guitare, James Cartwright à la basse et Ben Turk à la batterie. Un bon moment passé en leur compagnie hors du temps dans la galaxie.

C’est au tour de « BLACKRAIN » d’investir le Mainstage 2. Ce groupe de Glam Metal est originaire de Haute-Savoie, composé de Swan Hellion à la guitare et au chant, Max 2 à la guitare, Matthieu de la Roche à la basse et Frank Frusetta à la batterie.

Il est 13h35 lorsque qu’apparaît le groupe finlandais de speed metal « SONATA ARCTICA », leur dernier passage au Hellfest date de 2009, Tony Kakko le chanteur du groupe arbore une tenue sportive et une coupe très manga avec un jaune bien flachi. Le SET est court, peut-être trop pour le groupe qui semble avoir du mal à faire bouger le public. Leur nouvel album sortira le 6 septembre 2019 et s’intitule « Talvyiö ».

14h20 c’est au tour du groupe de Heavy Metal « LOFOFORA » de monter sur la scène du Mainstage 2 consacré aujourd’hui exclusivement aux groupes français.  Il est considéré comme l’un des pionniers du Rock Metal Fusion, il fête cette année ses 30 ans de carrière. Composé de Reuno au chant, Phil Curty à la basse, Daniel Descieux à la guitare et Vincent Hernault à la batterie. Quelques problèmes techniques marquent leur entrée en scène, mais ils sont vite résolus. La puissance des instruments et l’efficacité des textes mettent en valeur Reuno favorisant les circle pit et en fin de Set un wall of death géant. Son prochain album devrait sortir à la rentrée.

15h05 Mainstage 1 c’est le groupe américain de Hard Rock alternatif « Godsmack » composé du chanteur et auteur Sully Erna, de Robbie Merril à la basse, de Tony Rombola à la guitare et Shannon Larkin à la batterie.

Le Set est principalement constitué de titres issus de leur dernier album « When Legends Rise » sorti en 2018. A noter la super idée de mettre face à face deux batteries Sully Erna prenant possession de la seconde, un moment des plus agréables.

Pour notre « quatre heures », sur le Mainstage 2 nous retrouvons avec grand plaisir le groupe de Rock « No One Is Innocent » constitué de Kemar au chant, Shanka à la guitare, Popy à la guitare, Bertrand Dessoliers à la basse et Gaël Chosson à la batterie. Comme à son habitue le groupe déploie une grande énergie sur scène et se montre d’une efficacité redoutable. Kemar s’adresse plusieurs fois au public, qui est ravi. Pour terminer par un Wall Of Death monumental. Un très bon moment passé en leur compagnie.

16h45 La scène du Mainstage1 accueille le groupe de Power Metal allemand « DEMONS & WIZARDS » récemment reformé, composé du chanteur Hansi Kürsch (du groupe Blind Guardian) et du guitariste emblématique Jon Schaffer (du groupe Ice Earth), ils sont accompagnés de plusieurs musiciens de leurs groupes respectifs. Une partie du public redécouvre des titres de leurs deux albums précédents, tandis qu’une autre partie les découvre, un troisième album devrait voir le jour en 2020. Le public a globalement apprécié leur prestation.

17h40 C’est au tour des marseillais du groupe de Death Metal mélodique « DAGOBA » de s’installer sur le Mainstage 2 pour une durée de 50 minutes. Constitué de Pierre Maille dit « Shawter » au chant, Werther Ytier à la basse, Richard De Mello dit « Ritch » à la guitare et Nicolas Bastos dit « Bastos » à la batterie. Ils mettent littéralement le feu, le public se déchaîne dès le premier titre « I, Reptile » en exécutant un Circle Pit. Le groupe ne déçoit pas le public et assure un super show avec un Set des plus efficaces. Au final comme en 2014 Shawter motivera le public à faire un Wall Of Death monumental. C’est un succès bien mérité.

18h35 Le Mainstage 1 accueille sur sa scène une des références du Metal progressif, le groupe américain « DREAM THEATER » composé du chanteur James LaBrie, du guitariste John Petrucci, de John Myung à la basse, de Je Jordan Rudess au clavier et de Mike Mangini à la batterie. C’est leur 3ème participation au Hellfest (2007 et 2009). Le concert débute par « Untethered Angel » issu de leur dernier album « Distance over Time » sorti le 22 février 2019 qui est bien accueilli par le public. Un Set constitué pour moitié par des titres issus de leur dernier album. Les fans de Dream Theater ne sont pas repartis déçus.

Il est 19h40 quand rentre sur la scène du Mainstage 2 les nantais du groupe de Metal parodique « ULTRA VOMIT ». Ce sont les enfants du pays et ils le font savoir, très vite ils prennent possession de la scène ainsi que de la fosse qui est noire de monde, en envoyant des accessoires de plages, ballons, bouée géante dans le public. C’est parti pour 1 heure de franche rigolade, mais avec un grand professionnalisme. Les membres du groupe sont : Nicolas Patra surnommé « Le Roi Fetus » (chant et guitare) Emmanuel Colombier surnommé « L’elfe Manard » (batterie et chœurs) Fabien Le Floch surnommé « Le nain Flockos » (guitare et chœurs) et pour finir Matthieu Bausson « Le Farfadet » (basse). Plusieurs invités feront leur apparition, Niko le chanteur de Tagada Jones sur le titre « Un chien géant » et un sosie de Calogéro lors du titre « Calojira ». Un Set aux petits oignons réalisé par le groupe pour notre plus grand plaisir.

Malheureusement faute d’avoir obtenu les accréditations nécessaires, nous n’avons pas pu assister aux concerts de « Dropkick Murphys » ; Mass Hysteria » ; « Sabaton » (qui remplaçait au pied levé le groupe « Manowar ») et « Gojira.

Une première journée passée sous un soleil radieux, en compagnie de supers groupes et dans une très bonne ambiance.

Laisser un commentaire