28 - Interview de Doks pour son album "28"

Interview de Doks pour son album “28”

Ancien membre du groupe Shakalewa, Doks se lance en solo avec son premier album “28” dans lequel figure son premier tube “Shaina”. Il se livre à ConcertMag. 

Propos recueillis par Kevin Sonsa-Kini

ConcertMag: Ton nouvel album “28” sort ce vendredi 28 juin. A travers ce titre, avais-tu déjà anticipé la date de sortie de l’album ? 

Doks: Non pas du tout, je n’avais pas anticipé. C’est vrai que c’était assez compliqué pour moi de trouver le nom de l’album. Donc “28”, je trouvais que c’était bien approprié. Pour moi, 28 c’est un chiffre symbolique. 

-Dans cet album, tu t’adresses beaucoup à la femme. La femme ça incarne quoi pour toi ? 

Ça incarne beaucoup de choses. Je respecte la femme. Sans l’amour, on ne peut rien dans ce bas monde. Pour moi, la meilleure façon de faire parler de ma musique était de parler de la femme. 

-Dans cet opus, il y a un hommage à Papa Wemba, grand chanteur congolais décédé il y a trois ans. Que représentait-il pour toi qui a passé ton enfance au Congo ? 

Pour moi, Papa Wemba c’est un idole, un grand artiste congolais. J’avais fait ce titre avant qu’il nous quitte. Le fait de le mettre dans ce premier album est très très fort pour moi. Ça signifie à quel point j’étais fan de cet artiste là. Même si j’ai plein d’artistes congolais en tête, pour moi Papa Wemba c’était vraiment quelque chose. En plus aujourd’hui, on voit bien que sa musique n’est pas morte. Elle restera à vie ! Même mes enfants écouteront du Papa Wemba. 

-Dans l’album, quelles sont les chansons qui te parlent le plus ?

C’est assez compliqué parce que je dirais toutes. Mais c’est vrai que moi je suis un mec qui aime prendre des risques. Dans mon premier album, j’ai voulu un peu toucher plusieurs univers musicaux. Il y a plusieurs facettes. Mais la chanson “Mon ange” parle de ma femme et de mon fils qui va arriver bientôt. Dans la chanson “Ex” j’ai voulu remémorer ce qui s’est passé dans ma vie amoureuse avant. 

-Pour revenir à ton premier tube, Shaina, tu t’attendais à un tel succès ? 

Non pas du tout ! J’ai vu que les gens qui m’entourent et qui me soutiennent étaient vraiment au rendez-vous. Je me dis que j’allais lancer un premier single en attendant la sortie de l’album. Et il s’avère que c’est le son qui m’a fait connaître au grand public et ça fait plaisir ! J’espère que ce sera pareil pour l’album et les autres titres. 

-Qui est à l’origine de la réalisation des clips diffusés sur YouTube ? 

Il y a Fanatik Prod, un des réalisateurs que j’apprécie beaucoup dans le game. Il y a aussi CM à la réal’. En fait je ne reste pas basé sur un réalisateur. En fonction des chansons et des univers, j’essaie d’aller piocher un peu à gauche et à droite et voir un peu ce qui se propose ailleurs. 

-Tu collabores aussi avec deux artistes: Popey et Yaro, peux-tu me les présenter ? 

Popey, c’est la famille ! On est dans la même maison. Il est congolais comme moi. Le courant est passé rapidement. Il dégage vraiment la jeunesse. Il arrive dans le game. Et Yaro, on s’est vu sur une scène. C’était le jour où j’avais sorti mon clip avec 4Keus Gvng, Polia. Il est venu me voir et m’a félicité. Il m’a vu sur scène et il a kiffé. On s’est échangé nos numéros de téléphone. Et un jour je l’appelle et je lui dis: Mon gars j’ai un son pour toi. Il est venu et ne s’est même pas posé de questions. 

-Tu prévois des concerts à venir ? 

Forcément ! J’espère que ça va arriver, je touche du bois. 

Doks, 28 (21 titres)=Shaina, Fiesta, Vagabond, Mon ange, Canaliser, Caliente, Champs Elysées, Polia, Ex, Game Over, Mademoiselle, Laisse toi aller, Mister Jogolo, Cleopatra, Réel, C’est comment, Mario, Papa Wemba, Beta Beta (Bonus Track), Drague (Bonus Track), Ya R (Bonus Track). 

Twitter: https://twitter.com/Doksofficiel

Facebook: https://www.facebook.com/doksofficiel/

Ancien membre du groupe Shakalewa, Doks se lance en solo avec son premier album “28” dans lequel figure son premier tube “Shaina”. Il se livre à ConcertMag. 

Propos recueillis par Kevin Sonsa-Kini

ConcertMag: Ton nouvel album “28” sort ce vendredi 28 juin. A travers ce titre, avais-tu déjà anticipé la date de sortie de l’album ? 

Doks: Non pas du tout, je n’avais pas anticipé. C’est vrai que c’était assez compliqué pour moi de trouver le nom de l’album. Donc “28”, je trouvais que c’était bien approprié. Pour moi, 28 c’est un chiffre symbolique. 

-Dans cet album, tu t’adresses beaucoup à la femme. La femme ça incarne quoi pour toi ? 

Ça incarne beaucoup de choses. Je respecte la femme. Sans l’amour, on ne peut rien dans ce bas monde. Pour moi, la meilleure façon de faire parler de ma musique était de parler de la femme. 

-Dans cet opus, il y a un hommage à Papa Wemba, grand chanteur congolais décédé il y a trois ans. Que représentait-il pour toi qui a passé ton enfance au Congo ? 

Pour moi, Papa Wemba c’est un idole, un grand artiste congolais. J’avais fait ce titre avant qu’il nous quitte. Le fait de le mettre dans ce premier album est très très fort pour moi. Ça signifie à quel point j’étais fan de cet artiste là. Même si j’ai plein d’artistes congolais en tête, pour moi Papa Wemba c’était vraiment quelque chose. En plus aujourd’hui, on voit bien que sa musique n’est pas morte. Elle restera à vie ! Même mes enfants écouteront du Papa Wemba. 

-Dans l’album, quelles sont les chansons qui te parlent le plus ?

C’est assez compliqué parce que je dirais toutes. Mais c’est vrai que moi je suis un mec qui aime prendre des risques. Dans mon premier album, j’ai voulu un peu toucher plusieurs univers musicaux. Il y a plusieurs facettes. Mais la chanson “Mon ange” parle de ma femme et de mon fils qui va arriver bientôt. Dans la chanson “Ex” j’ai voulu remémorer ce qui s’est passé dans ma vie amoureuse avant. 

-Pour revenir à ton premier tube, Shaina, tu t’attendais à un tel succès ? 

Non pas du tout ! J’ai vu que les gens qui m’entourent et qui me soutiennent étaient vraiment au rendez-vous. Je me dis que j’allais lancer un premier single en attendant la sortie de l’album. Et il s’avère que c’est le son qui m’a fait connaître au grand public et ça fait plaisir ! J’espère que ce sera pareil pour l’album et les autres titres. 

-Qui est à l’origine de la réalisation des clips diffusés sur YouTube ? 

Il y a Fanatik Prod, un des réalisateurs que j’apprécie beaucoup dans le game. Il y a aussi CM à la réal’. En fait je ne reste pas basé sur un réalisateur. En fonction des chansons et des univers, j’essaie d’aller piocher un peu à gauche et à droite et voir un peu ce qui se propose ailleurs. 

-Tu collabores aussi avec deux artistes: Popey et Yaro, peux-tu me les présenter ? 

Popey, c’est la famille ! On est dans la même maison. Il est congolais comme moi. Le courant est passé rapidement. Il dégage vraiment la jeunesse. Il arrive dans le game. Et Yaro, on s’est vu sur une scène. C’était le jour où j’avais sorti mon clip avec 4Keus Gvng, Polia. Il est venu me voir et m’a félicité. Il m’a vu sur scène et il a kiffé. On s’est échangé nos numéros de téléphone. Et un jour je l’appelle et je lui dis: Mon gars j’ai un son pour toi. Il est venu et ne s’est même pas posé de questions. 

-Tu prévois des concerts à venir ? 

Forcément ! J’espère que ça va arriver, je touche du bois. 

Doks, 28 (21 titres)=Shaina, Fiesta, Vagabond, Mon ange, Canaliser, Caliente, Champs Elysées, Polia, Ex, Game Over, Mademoiselle, Laisse toi aller, Mister Jogolo, Cleopatra, Réel, C’est comment, Mario, Papa Wemba, Beta Beta (Bonus Track), Drague (Bonus Track), Ya R (Bonus Track). 

Twitter: https://twitter.com/Doksofficiel

Facebook: https://www.facebook.com/doksofficiel/

Contributors

598a22a291a4c bpfull - Interview de Doks pour son album "28"
   

Laisser un commentaire