Jérémy Frérot de retour avec Matriochka, son premier album solo

Jérémy Frérot de retour avec Matriochka, son premier album solo

Samedi 17 novembre au Bascala à Bruguières près de Toulouse, Martin Stahl jeune artiste suédois auteur compositeur a ouvert cette soirée en première partie du concert de Jérémy Frérot. Durant sa jeunesse, il a beaucoup voyagé, toujours accompagné par sa guitare qui le suit partout. Ecumant les scènes et passant par l’Amérique du Nord, le jeune suédois a également connu les zéniths de France en jouant en première partie d’artistes tels que Christophe Willem, Zazie ou encore Boulevard des Airs l’an dernier. 
Ce soir là, au côté de son musicien Alex Layan, Martin nous plonge dans ses chansons pop-folk anglophones. Avec son grain de voix pur, sensible et unique, il séduit le public en chantant les chansons de son premier EP « Rise » disponible depuis février 2016. Mais depuis sa sortie, il a connu des collaborations, notamment la naissance du projet Trackhead (trois membres du groupe Boulevard des Airs) avec lesquels il partage le morceau nommé « Down Below » en y prêtant sa voix accompagnée d’influences électroniques chill. C’est lors d’une petite tournée en Polynésie Française où il devait assurer leur première partie qu’ils se sont rencontrés. Il nous raconte alors l’histoire, c’est au détour de quelques mojitos et d’un ukulele, que cette chanson a vu le jour. Martin a fait chanter la foule avec lui sur le refrain de celle-ci. Il est un chanteur intriguant par son grain de voix et ses hauteurs qu’il exploite à merveille. Mais c’est aussi par son humour et ses anecdotes, qu’il tisse un lien avec le public et nous transporte facilement dans son univers. La découverte d’un bel artiste plein de talent. 

Puis après une première partie d’une trentaine de minutes et un changement de décor, vient le tour de Jérémy Frérot. L’artiste était tant attendu pour cette soirée, notamment depuis sa séparation avec Florian Delavega des Frero Delavega pour celles et ceux qui les connaissaient déjà auparavant. Les deux compères comptaient un EP sorti en 2013, un premier album du nom de leur groupe en 2014 et un dernier album nommé « Des ombres et des lumières » sorti en 2015, triple disque de platine. Le duo s’est séparé après leur dernier concert d’adieu le 10 juin 2017 place des Quinconces à Bordeaux, à la maison disaient-t-ils. Lumières éteintes, la musique démarre alors. Dans une lueur sombre, il apparaît lentement entre ses deux musiciens. A sa droite, Julien Grenier au clavier. A sa gauche, Romain Joutard à la batterie et à la guitare. Ils étaient déjà auparavant leurs musiciens. Tous les yeux sont rivés sur eux et les cœurs s’accélèrent lorsque Jérémy commence à chanter. Il entame le concert avec sa chanson « Ouvre cette poupée » de son nouvel album Matriochka qu’il va donc nous présenter, sorti le 12 octobre 2018. Par la suite il nous conte une histoire, un poème, nous embarque dans son voyage, loin, parmi son équipage. Ce poème est le fil conducteur de cette soirée. Il écume les chansons de son dernier album, guitare en mains pour certaines. Sensible, touchant, talentueux et drôle, nous retrouvons le Jérémy que nous connaissions à l’époque. Un brin nostalgique de la belle aventure qu’il a vécu avec Florian, il nous offre trois anciennes chansons de leur précédente tournée ; Le chant des sirènes, Le cœur éléphant et Mes autres. Sur sa chanson « Tu donnes », Jérémy demande au public de se lever et de danser avec lui, un petit mouvement de hanches. Tout le monde se prête au jeu, le sourire aux lèvres, amusé. Il termine alors son concert avec la chanson « Avant le jour », en clôturant la fin de son poème sur ces belles paroles : «  Toi qui enferme la fuite, si tu envisages la lune comme un port, une suite, tu es de mon équipage, et nous partons demain. Je te ferais capitaine et tu veilleras à ce que la Terre reste floue, lointaine et pour toujours derrière. » La foule est debout, applaudit, crie et siffle sa joie afin de le remercier pour ce spectacle.


Alors que tout le monde a rejoint de hall de la salle pour discuter et se désaltérer, certains attendent patiemment la sortie de l’artiste. Jérémy se présenta à son public, toujours accompagné de sa guitare. Il interprète deux chansons en acoustique, debout sur une chaise, a capella. Pour donner le coup de sifflet finale de cette belle soirée, une petite photo de groupe a été prise avec le public qui restait. Photo que l’on peut retrouver sur ses réseaux sociaux.

Martin Stahl : http://www.leperiscope.com/les-artistes-periscope/martin-stahl

Jérémy Frérot : http://jeremyfrerot.com

Laisser un commentaire