Julian Perretta, un anglais à Poitiers

Suivez moi

stephane

Photographe autodidacte, j'ai commencé gentiment avec un 350D et aujourd'hui d'un 70D.

Etant parti sur Poitiers, grâce à la création de Concertmag, je suis devenu photographe de concerts depuis 3 ans sur la Vienne et les Deux Sèvres.

Depuis un peu moins d'une année, j'ai élargi mon activité photographique et me suis mis à la photographie de portrait avec des shootings mode.
Suivez moi

Qui aurait pu croire qu’un jour, cet artiste international aurait débarqué à Poitiers ? L’organisation de Poitiers l’été l’a fait !!

Environ 7500 personnes sont donc venues assister à ce concert improbable et imprévu tant par la qualité de la star mais aussi avec les conditions drastiques imposées dorénavant aux concerts. Et pourtant, cette star internationale, un peu moins connue en France est donc venue présenter sa discographie mais surtout son dernier album “karma”.

Un album plutôt d’ambiance pop voir même très dance par rapport aux autres albums avec surtout, étonnamment une coupure de 6 ans entre les 2 derniers albums.

 

Mais pourtant, dès la 1ère chanson, le ton est donné. Ambiance festive, pop avec un public de suite prit dans les rythmes de Julian Perretta. Il faut dire que ses chansons sont hyper entrainantes.

Les titres phares “Wonder why”, “Miracle” qui ont fait sa renommée seront biensûr de la partie mais aussi des titres comme “Karma” ou “Crash”. Avec ce dernier album qui parle beaucoup de romance amoureuse, Julian Perretta sait se faire comprendre des filles.

Par contre, détrompez vous, ce n’est pas un chanteur à midinette tant il attire un public de tout âge et avec ce virage musical dance, il peut attirer un nouveau public. Il montre aussi une certaine détermination pour ce genre musical sur scène tellement il bouge.

Dans tout les cas, l’homme aux multiples tatouages a littéralement conquis le public poitevin donc ce concert fut une belle réussite.

Juste une petite chose sur ce public ou plutôt quelques énergumènes qui n’ont aucun respect pour les lieux superbes de ce parc qui préfère ce lâcher contre un mur au lieu de faire quelques pas de plus. Ceci gâche la fête et c’est bien dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*