King Khan impose son style à Poitiers

Suivez moi

stephane

Photographe autodidacte, j'ai commencé gentiment avec un 350D et aujourd'hui d'un 70D.

Etant parti sur Poitiers, grâce à la création de Concertmag, je suis devenu photographe de concerts depuis 3 ans sur la Vienne et les Deux Sèvres.

Depuis un peu moins d'une année, j'ai élargi mon activité photographique et me suis mis à la photographie de portrait avec des shootings mode.
Suivez moi

Avant de parler du groupe principal du soir, la 1ère partie de cette soirée mettait en scène le groupe PAINT FUMES. Groupe américain de rock garage, ils ont enflammé la salle. Il faut dire que les 3 membres du groupe avaient une énergie débordante. J’ai pas spécialement accroché à leur musique mais il faut reconnaitre qu’ils ont du talent et que cela a beaucoup plu à la salle. Mais dans la salle, à la fin de leur set est apparu King Khan au milieu du public. A la dernière chanson de PAINT FUMES, chose répétée ou pas, il monte sur la scène pour chanter avec eux. Excellente conclusion et introduction à la suite de la soirée.

 

KING KHAN et ses musiciens “The Shrines” montent donc sur scène. KING KHAN est né au Canada et originaire d’Inde. King Khan, c’est une musique vaudou, psyché et de rock-garage. Il a une voix puissante, voir même des intonations à la James Brown.

King Khan & the Shrines est né en 1999 pour sortir 8 albums depuis.

Lors de son concert, nous avons remarqué que le groupe aimait parler de problème sociétaux comme l’homosexualité, et tout ce qui rapporte à ce sujet. King Khan aime lors de ses concerts se déguiser et c’est pas moins de 3 tenues différentes, toutes aussi loufoque passant des plumes indiennes aux costumes sorti d’une boite gay qu’il nous proposera. Il a le sens du spectacle.

Il faut être honnête, ce concert est assez spécial mais franchement très bon. King Khan mais surtout ses musiciens aiment partager avec le public, n’hésitant pas à aller faire un petit tour dans le maigre public du soir.

Je ne connaissais pas du tout ce groupe et j’en suis ressorti en toute honnêteté très enchanté. preuve que des fois, nous pouvons passer des soirées sans aller voir spécialement des mégas stars de la musique actuelle.

 

Laisser un commentaire