LA VOIX DU ROCK , jour 2

Suivez moi

stephane

Photographe autodidacte, j'ai commencé gentiment avec un 350D et aujourd'hui d'un 70D.

Etant parti sur Poitiers, grâce à la création de Concertmag, je suis devenu photographe de concerts depuis 3 ans sur la Vienne et les Deux Sèvres.

Depuis un peu moins d'une année, j'ai élargi mon activité photographique et me suis mis à la photographie de portrait avec des shootings mode.
Suivez moi

Les derniers articles par stephane (tout voir)

Pour cette 2ème journée, un soleil de plomb accompagné d’une grosse chaleur nous attendait. Heureusement que le bar était ouvert assez tôt pour que les 3000 festivaliers encore présents puissent se rafraichir. 

C’est avec littéralement mon coup de coeur de ce festival que débute cette soirée rock avec LITTLE TRIGGERS. groupe venant de Liverpool où je m’attendais à une pale copie de leurs illustres ancêtres de cette ville. Bahh non, c’est une vraie claque musicale et d’énergie que ce groupe vous envoie. Un bon gros rock, une énergie débordante sur scène et une gentillesse hors scène qui fait que ce groupe mérite vraiment la standing-ovation du public, surpris je pense.

 

Puis, suit sur la petite scène un groupe au genre totalement différent, plutôt dans le punk rock. Le groupe NOT SCIENTISTS accompagné de leur dernier album “golden staples”. Une musique à la BUZZCOCKS, SUPERCHUNK, avec une musique bien keupon. On découvre un groupe qui envoie mais surtout pas en adéquation avec le coté mignon de leurs pochettes de disques comme celle de “leave stickers on our graves”. Je m’attendais donc pas du tout à ce style musical mais ils ont envoyé du lourd et tant mieux car c’est le but du festival.

Retour grande scène avec un groupe qu’on ne présente même plus, les NO ONE IS INNOCENT. Un groupe explosif qui envoie leur rock heavy métal. 26 ans de carrière qui comme des groupes comme Lofofora ou Silmarils ont continué à arpenter les scènes française et mondiale. Kemar, toujours sautillant de partout mais il est impossible de résumer ce groupe et leur musique aux sauts de Kémar. Shanka et Popy sont toujours des gratteux monstrueusement bons. Même si Bertrand est plus en retrait, la basse prends une grosse place au sein du groupe. Gaël à la batterie joue de la baguette comme il s’occupe d’une femme…

Le nouvel album “frankenstein” est très bon et se ressent sur scène dont des titres comme “gloire du marché ou “la peau” que j’ai adoré et comment ne pas écouter le titre “charlie” rendant hommage aux victimes des terribles attentats. Encore une fois, il est impossible d’être déçu par un concert des No One, comme a dit le public, Kemar, t’as pas tout donné !!! Et pourtant, à la fin, il était rincé !! Une petite visite du chanteur de TAGADA JONES a encore mis un brin de folie à ce méga concert.

De l’autre coté, petite scène, un groupe n’ayant pas fait de scène pendant 15 ans. Formé en 1983, c’était un groupe très connu dans les années 80-90 mais après un arrêt en 2001, le groupe est tombé dans l’oubli. Reparti sur les routes en 2016 avec 2 EP dont “Thorfin le pourfendeur” et le dernier sorti en 2019, “en avant dans le mur”, le groupe au rock métal mêlant texte engagé surtout contre le racisme (quoi que commencer un concert avec des propos anti marseillais, je précise c’est de l’humour) mais aussi très humoristique avec de nombreux déguisements. Je savais que j’allais vivre ce concert déjanté, loufoque mais j’admets ne pas être rentré dans leur univers. Malgré tout certaines chansons ou reprises sont sympa, drôles pour certaines. Un concert qui a beaucoup plu à leur public.

S’en suit sur la grande scène qu’o m’a énormément parlé mais pas encore eu l’occasion de les voir, le groupe ULTRA VOMIT. C’est un groupe basé sur du métal humoristique mais très assumé dès le début du concert qui ose reprendre des titres de chansons connues pour en faire une parodie très humoristique. Attention, le coté musical du métal et les très bons musiciens font cela excellemment bien. C’est un groupe qui cartonne de partout, même au box-office avec un très jeune public capable de vous chanter des chansons entières. Le métal des années 2019 ? Alors oui, le groupe joue très bien, c’est très sympa, il faut entrer dans leur univers pour comprendre le style ULTRA VOMIT et honnêtement, ils ont fait un excellent concert mais cela j’en ressors pas conquis comme on m’avait prédit.

Enfin, pour finir ma soirée malgré que TAGADA JONES la finissait (j’ai pas pu y assister), c’est avec un jeune groupe de hard rock de Poitiers que je partais vers la petite scène. Changement total d’ambiance, fini de rire, retour du bon gros hard rock résolument assumé. Difficile de passer en fin de soirée après de tels noms. Pablo, Enzo et Alexy ont tout simplement mis le feu sur scène, mélangeant rock, blues, hard rock mais avec des titres complètement en anglais. Dan sleur façon de jouer, j’ai retrouvé pour les connaisseurs du Queen of the stone age mais aussi du deep purple. “Blue”, leur album financé par une campagne Ulule participative devrait après ce concert faire un carton dans les bacs, je leur souhaite.

Le festival LA VOIX DU ROCK en est à sa 4ème édition. Après cette superbe édition 2019, le festival continue sa progression en terme d’organisation, connu dans le monde musical, fait venir encore et toujours une affiche de rêve. C’est un festival qui se bouge, et qui bouge pour donner une ambiance encore plus forte aux festivaliers. Une superbe organisation autour de la presse, des VIP. Cette année fut pour Concertmag une année de très belle découverte mais aussi de groupes qui font toujours plaisir à voir sur scène.

Pour finir, ne petite galerie “ambiance” du festival qui j’espère vous fera envie de venir en 2020…

Petite soumission pour l’année prochaine, un concours du lus beau ou délirant costume d’un festivalier avec petit cadeau à l’appui.

Merci encore à toute l’organisation et aux groupes pour ce super week end.

Laisser un commentaire