IMG 2664 - Les Nuits Secrètes : M, le showman au cœur tendre

Les Nuits Secrètes : M, le showman au cœur tendre

Tête d’affiche du festival Les Nuits Secrètes à Aulnoyes-Aimeries, M, alias Mathieu Chedid a envoyé du lourd pour ce premier jour de festivités !

Et pourtant, le chanteur est seul en scène… Seul ? Non pas vraiment ! En réalité, M est entouré de ses nombreuses guitares, de ses pédales et d’automates musiciens assez exceptionnels. Oui, vous avez bien lu… Les musiciens ont disparu pour laisser place à d’immenses totems-instruments constitués des éléments d’une batterie, d’une grosse caisse, d’une caisse claire, de toms et cymbales.  Ces immenses totems vont prendre vie et jouer seuls non pas de manière mécanique mais électronique. M leur a même donné un petit nom. C’est donc entouré de Roxi, Tom, Glen et Putsi que le chanteur nous livre une performance de très haute volée durant presque deux heures.

Le show commence de manière sobre à la lueur d’une ampoule. Vêtu d’une simple veste blanche devant un rideau noir, l’artiste enchaine trois tubes de son répertoire : Mama Sam, Je dis aime et Qui de nous deux ? repris en cœur par le public.

Mais dans le monde de M, la mise en scène et les artifices ont une place de choix. Place donc aux nombreuses transformations ! M ne cessera d’alterner les coiffes, les vestes, les lunettes et les guitares (On en a compté 11 dont une qui tombe littéralement du ciel en un claquement de doigt !). Ces instruments font partie intégrante du spectacle et du personnage lui-même.  Jeux de lumières et de miroirs, grands écrans, lettres lumineuses, ombres chinoises qui se dessinent…  De quoi nous en mettre plein la vue !  Les titres qui jalonnent ses 20 ans de carrière se succèdent au rythme des changements de costumes : Onde sensuelle, La Seine, Superchérie, Lettre infinie, Le complexe du corn flakes, Grand petit con, Mojo, Gimmick… Armé de sa guitare, l’artiste n’hésite pas à aller à la rencontre des premiers rangs pour faire quelques selfies tout en chantant et courant de part et d’autre du crash barrière.

 « Vous aimez danser ? Il y a des gens qui savent danser ici ? » clame-t-il. A ce moment débarquent du fond de la scène deux lignées de personnes. On s’attend à des danseurs professionnels mais il n’en est rien. Il s’agit en fait des bénévoles du festival. Chacun à leur tour, ils vont montrer dans une battle très énergique leur talent de danseurs sur les rythmes de « Bal de Bamako » et « Machistador ». C’est déjà la fin du spectacle.

Le chanteur n’a pas failli à sa réputation avec ce show magistral qu’il a livré hier soir. Un show explosif que nous nous ferons un plaisir de redécouvrir en salle dans sa version plus longue. Chapeau l’artiste!

Laisser un commentaire