Christian Baillet Paris 2019 Mark Knopfler AccorHotels Arena 11 - Mark Knopfler en concert à Bercy, The Sultan Of Swing, l’un des derniers « guitare héros » !

Mark Knopfler en concert à Bercy, The Sultan Of Swing, l’un des derniers « guitare héros » !

Il y a quelques jours, le 17 juin 2019 soit 34 ans après mon premier concert de Dire Straits,j’ai assisté au concert de Mark Knopfler ,« MK » pour les intimes, qui a été avec son frère, le créateur en 1978 du mythique groupe de Rock “Dire Straits” (To be in dire straits = « être dans la dèche » ou « être dans une situation désespérée (financièrement)). 

Dès leur premier album “Dire Straits, sorti en 1978, j’ai été fan. J’ai même utilisé le titre “Sultan Of Swing” pour choisir mes enceintes de ma première chaine stéréo (comme on disait à l’époque ). Ce n’est que le mardi 25 Juin 1985 où j’ai pu assister au concert de Dire Straits au POPB pour la modique somme de 105 Francs soit 16 euros environ. La Tournée de 1985 était sponsorisée par Philips Compact Disque et la boite de nuit “Le Palace”. Et oui à cette époque (1985) Philips lançait le le disque laser et c’était le début d’une évolution dans l’écoute et la consommation de musique. Et quelques années plus trad il a été, avec son clip “Money for Nothing” le fer de lance de la première chaine de TV musicale des années 80 à savoir MTV. « MK » est un virtuose de la guitare mais pas du jeu de scène. Son jeu à la guitare est un mélange de picking et d’arpèges ce qui le rend reconnaissable entre mille. 

Aujourd’hui, à 70 ans et après avoir vendu 120 millions d’album avec “Dire Straits”, « MK » jouait ce soir pour ce qui sera vraisemblablement  ses adieux à la scène. « MK », guitariste exceptionnel, a marqué toute une époque de la musique rock et 40 ans de ma vie. Pour ce concert, la fosse de Bercy avait été aménagée avec des chaises et en voyant cela on se doutait que le concert allait être « plan plan » et feutré. Après une première partie soporifique animée par le songwriter « Juke Ross », un crieur à l’anglaise, vêtu d’une magnifique veste taillée dans un drapeau anglais, annonça l’arrivée sur scène de « MK ».

C’est avec « Why Aye Man » de son album The Ragpicker’s Dream sortie en 2002 que « MK » lança son concert. De somptueux jeux de lumière tentaient de faire oublier l’aspect figé du concert. On peut regretter que « MK » regardait très souvent son manche de guitare et les autres musiciens plutôt que son public. 

Puis c’est « Corned Beef City » de son album Privateering sortie 2012, dans l’esprit de l’album « Dire Straits » un « brun » country musique que « MK » à réchauffé la salle.

Pour les autres morceaux joués durant le concert vous pourrez vous reporter à la Playlist ci-dessous.

Quand on regarde la playlist, on constate que « MK » a survolé les LPs depuis la séparation du groupe « Dire Straits » mais pas que. Quelques pépites de l’Epoque du groupe se sont glissées dans la playlist. Tout les spectateurs étaient là pour la musique et non pour le jeux de scène. En effet la musique de « MK » est toujours aussi bonne.

Musiciens

Je n’ai pas trouvé la liste des musiciens mais ce soir là il n’y avait que Mark Knopfler qui comptait.

Site de l’artiste : https://www.markknopfler.com

Mark Knopfler Setlist

Why Aye Man

Corned Beef City

Sailing to Philadelphia

Once Upon a Time in the West (Dire Straits song)

Romeo and Juliet (Dire Straits song)

My Bacon Roll

Matchstick Man

Done With Bonaparte

Heart Full of Holes

She’s Gone

Your Latest Trick (Dire Straits song)

Postcards From Paraguay

On Every Street (Dire Straits song)

Speedway at Nazareth

Encore:

Money for Nothing (Dire Straits song)

Encore 2:

Brothers in Arms (Dire Straits song)

Going Home: Theme from Local Hero

Laisser un commentaire