One Direction au Stade de France

7121342c1335facd5807ccee4657ca89 bpfull - One Direction au Stade de France
Suivez moi
Les derniers articles par Eric (tout voir)

Les phénomènes Anglo-Irlandais reviennent en France, et cette fois ils viennent mettre le feu au Stade de France.

L’attente est longue et les fans, ou fanatiques devrait-on dire, sont nombreuses. Quelques cris d’hystérie raisonnent un peu autour du stade durant la journée et l’entrée dans l’enceinte du stade est calamiteuse, la sécurité étant débordée par des gamines prêtent à tout pour être bien placées.

La scène est plutôt bien conçue, et doit permettre à l’ensemble du public de voir leurs idoles, grâce à une allée en plein milieu de la fosse menant à une petite scène.

Mais le concert prend du retard et la première partie, assurée par les 5 secondes of Summer, commence avec presque 30min de retard. Heureusement, le groupe Australien assure, et chauffe bien le public, les chansons « Don’t Stop » et « She Look So Perfect » sont notamment reprisent en cœur par le public, et les jeunes du groupe profitent bien de la structure de la scène pour faire le show.

Une petite pause afin de préparer la scène, et c’est autour des One Direction d’allumer le feu.

Le groupe fait son apparition sur « Midnight Memories » et le show à l’Américaine peut commencer. Avant de reprendre tous leurs tubes (« Kiss You », « Strong », « What Makes You Beautiful ») ils profitent de la scène, se promenant de la grande à la petite scène, qui lors d’une des chansons s’élève au-dessus de la fosse.

Les chanteurs n’hésitent pas à jouer avec le public, à leur parler, dans un français très approximatif, se renseignant même du score du match France-Suisse de la coupe du monde qui se déroule simultanément au Brésil.

On notera aussi de belles initiatives des « directioners », qui n’hésitent pas à distribuer des feuilles pour différents projets.

Qu’on aime ou pas leurs musiques et leurs chansons, ils ont carrément mis le feu au Stade de France, et sont vraiment fait pour être sur scène.

Laisser un commentaire