DSC06486 - Panic! At the Disco à La Cigale, La Fièvre Folle de Brendon Urie (24.05.2016)

Panic! At the Disco à La Cigale, La Fièvre Folle de Brendon Urie (24.05.2016)

Après deux ans d’absence sur la scène française, c’est avec un engouement sans faille, que nous retrouvons Panic! At the Disco à La Cigale. Et clairement, ça valait le coup de l’attente !

19h : Les portes de la Cigale s’ouvrent enfin à nous. Après quelques heures d’attente, la mission est de trouver le bon spot pour profiter du show qui s’annonce.

Comme prévu, à 19h30 la première partie entre en scène; il s’agit du jeune Britannique Rocky NTI. Avec ses sonorités très rock et son aisance à communiquer avec la public , il a rapidement mis la salle dans sa poche ! Ses mélodies énergiques ont su chauffer le public avant l’arrivée de Panic! At the Disco.

 

Panic! At The disco à La Cigale

Panic! At The disco à La Cigale

 

 

 

 

 

 

 

 

Panic! At The Disco a La Cigale Panic! At The Disco a La Cigale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

21h : Brendon Urie & Co débarquent sur scène. Leur but : Défendre leur nouvel album ‘Death of the Bachelor ‘ sorti début 2016. Notre But : Prendre notre pied !

Et le tempo est donné dès l’ouverture : les notes de ‘Don’t Threaten with a Good Time‘ retentissent et la foule se déchaîne. Brendon communique un peu avec le public, qui lui en demande toujours plus. Hallelujah, Victorious, LA Devotee, les titres phares de ce nouvel opus sont de la partie.

 

Panic! At The Disco à la Cigale Panic! At The Disco a La Cigale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Panic! At The Disco a La Cigale Panic! At The Disco a La Cigale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et que les fans de la première heure se rassurent, il y en a pour tous les goûts ! En effet, même les anciens les titres sont joués. Nous nous retrouvons donc à scander les paroles de Miss Jackson, This Is Gospel, Ready To Go, The Ballad Of Mona Lisa, Nine in The Afternoon et même New Perspective (issue de la BO du film Jennifer’s Body)

 

Pendant 1h30 Panic! At The Disco fait résonner les murs de la Cigale, suivi du public qui, pour sa part, fait trembler le plancher. La technique vocale de Brendon Urie est impeccable, malgré le fait de gesticuler dans tous les sens. Tantôt à la guitare ou à la batterie, le chanteur de La Ville du Péché étonne également lorsqu’il se met au piano pour entonner un très belle reprise de Queen : Bohemian Rhapsody.

 

Panic! At The Disco a La Cigale

22h : L’heure est venue de clôturer cette soirée endiablée. Le groupe a choisi l’incontournable ‘I Write Sins not Tragedies‘ que le public acclame et chante à tue-tête. S’en suit ‘This is Gospel‘ & enfin ‘Emperor’s new Clothes

2 ans après leur dernière venue dans la capitale, le groupe a clairement affirmé son statut de groupe rock international incontournable.

 

Pour ceux qui voudraient avoir un aperçu de la soirée, voici une de mes vidéos.

Mais si vous voulez les (re)voir en LIVE, sachez qu’ils reviennent à Paris le 12 Novembre 2016 à la salle Pleyel !

[wpdevart_youtube]5EtLGkBwGgI[/wpdevart_youtube]

 

 

Laisser un commentaire