01921 27 - " Paul Personne ", la gratte, le son, les textes et les riffs endiablés - Espace Malraux - Joué Les Tours - 05.11.2019

” Paul Personne “, la gratte, le son, les textes et les riffs endiablés – Espace Malraux – Joué Les Tours – 05.11.2019

L’homme à la Gibson est de retour, ce génie de la guitare à la voix rocailleuse, mélodiste exceptionnel, auteur de talent et reconnu par les plus grands de la Musique, a électrisé la scène de l’Espace Malraux à Joué les Tours, ce 5 novembre au soir en enchaînant ses plus grands classiques et son nouvel Album Funambule (ou tentative de survie en milieu hostile) sorti dans les bacs le 31 mai 2019 (Verycords). Ses mots reflètent sentiments & sensations sur le monde qui nous entoure.

Dès l’arrivée de l’Artiste acclamé par un public enthousiaste, embarqué par son Show électrisant (concert affichait complet), le ton entre la lumière et son, était donné. Valait mieux ranger son téléphone afin d’en profiter un maximum. Il a offert une prestation magistrale, intense.

L’Artiste fait parti des rares Bluesmens français à mêler une identité vocale puissante à l’air d’une guitare. Bienveillant auprès de son public, il affiche une carrière qui force le respect, avec des collaborations multiples avec les plus grands, en réalisant des duos de légendes, entr’autre, avec Higelin, Bashung, Sanson ou encore Johnny, mais aussi un album avec Hubert Félix Thiéfaine, de blues, forcément.

Il sera de retour sur la mythique scène Parisienne le 27 mars 2020 pour un concert intimiste à l’Olympia et donne RV à ses Fans pour découvrir en Live ses nouveaux morceaux.

Son dernier album chaud et électrique est résolument moderne avec des compositions au blues-rock acéré, tantôt sombres tantôt solaires aux influences variées, des textes simples, explicites, absorbable rapidement pour que le discours soit compréhensible.

Setlist ” Funambule “

Les dégâts
Karma
Les autres
Bonheur (avec son superbe solo aérien et jazzy)
Comedia (parle des gens au pouvoir et font tout pour le garder)
Chez moi
Les mêmes (évoque justement les déshérités que la société laisse sur le bord de la route)

http://www.paulpersonne.com/

Laisser un commentaire