Radio Elvis clôture les heures vagabondes

Suivez moi

stephane

Photographe autodidacte, j'ai commencé gentiment avec un 350D et aujourd'hui d'un 70D.

Etant parti sur Poitiers, grâce à la création de Concertmag, je suis devenu photographe de concerts depuis 3 ans sur la Vienne et les Deux Sèvres.

Depuis un peu moins d'une année, j'ai élargi mon activité photographique et me suis mis à la photographie de portrait avec des shootings mode.
Suivez moi

Les derniers articles par stephane (tout voir)

C’est à St martin la pallu que les heures vagabondes se termine donc avec Radio Elvis, un groupe qui monte…

Groupe de rock français et même on peut le dire, de la région ; Radio Elvis commence à faire sérieusement parler de lui sur la scène française.

Même si le groupe est originaire de Paris, c’est dans les deux sèvres que le groupe a commencé à faire ses gammes (A Parthenay) pour devenir Radio Elvis depuis 2009.

Repéré grâce à un radio crochet, Radio Elvis a enchainé les récompenses pour gagner le graal “album révélation” aux victoire de la musique en 2017.

C’est donc avec son album “les conquêtes” sorti en 2016 que le trio se présente à Vendeuvre du Poitou devant un très, trop maigre public pour une dernière date.

C’est donc un rock un peu psychédélique, un peu proche de Dominique A mais surtout très inspiré de Bashung qui se présente à nous.

Pierre, Colin et Manu a un rock bien a eux mélangeant les moments un peu mélancolique, lent mais aussi un rock qui peut partir en vrille comme un groupe comme Dionysos sait si bien le faire. Vous le voyez, ce groupe sait vraiment piocher dans de multiples facettes du rock français pour en faire un mélange détonnant.

Un hommage ? Une reprise de fan ? une envie de chanter cette chanson ? Je vais être honnête, c’est le moment que j’ai préféré de ce concert avec la belle reprise de Bashung que Pierre, le chanteur, a su se mettre dans la peau avec “osez Joséphine”. C’était divinement joué et interprété. Bravo.

Radio Elvis inspire au voyage dans le temps et au gré du rock. Chaque mot est pesé et chaque note est puissante et variée ce qui fait donc de cet album un disque qui va à l’essentiel; ce qui se voit également sur scène, mais aussi de la métaphore que chaque texte donne pour en faire une exploitation personnelle de chaque texte.

 

Bravo à eux malgré le peu de public ce qui n’est pas encourageant.

Désolé pour le retard de cet article mais une grosse coupure internet ne m’a pas permis de poster en temps et en heure.

Et désolé pour le batteur, je n’ai pas de jolies photos le représentant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*