Sansévérino enchante les heures vagabondes

Sansévérino enchante les heures vagabondes

Suivez moi

stephane

Photographe autodidacte, j'ai commencé gentiment avec un 350D et aujourd'hui d'un 70D.

Etant parti sur Poitiers, grâce à la création de Concertmag, je suis devenu photographe de concerts depuis 3 ans sur la Vienne et les Deux Sèvres.

Depuis un peu moins d'une année, j'ai élargi mon activité photographique et me suis mis à la photographie de portrait avec des shootings mode.
Suivez moi

C’est à St Julien L’Ars que Sansévérino vient donner une prestation de haute volée pour les heures Vagabondes.

Stéphane Sansévérino dit Sansévérino est né en 1961. D’un style rock mélangé de musique du monde, il est un musicien autodidacte et aime partager, donner des conseils aux gens qu’il aime. On l’a vu avec un artiste local que Concertmag suit de très prêt, Greg BO.

Sur scène, c’est surtout son magnifique album incitant au voyage MONTREUIL-MEMPHIS.

Cet album parle des gens avec des sonorités blues avec des histoires de la vie qui peuvent partir de la Nouvelle Orléans, Memphis ou Montreuil. Chaque chanson est composée comme telle accompagné de ses musiciens Marko Balland (harmonica), Stéphane Huchard (drums), Christophe Cravero (orgue/violon).

 

Le public de St Julien l’Ars a adoré ce concert qui était au nombre d’environ 7000 personnes car ce concert était biensur musical mais aussi avec beaucoup d’humour, un humour hyper décalé parlant même de l’actualité. Un petit tacle aux russes…..

J’ai remarqué un artiste aux multiples facettes mais aussi aux multiples talents. Une chose étonnante, j’ai aussi l’impression que c’est un artiste ultra timide. Qui dit timide dit souvent forte créativité et cela se ressent dans les textes de Sansévérino.

 

Ce fut donc un concert intéressant à vivre car même si j’admets ne pas accrocher au style Sansévérino, c’est un véritable artiste bondé de talent pas assez reconnu. Un homme au grand coeur qui sait raconter des histoires avec de très bons textes.

Laisser un commentaire