Solidays, 20ème édition, jour 1

Flo Sortelle
Me suivre

Flo Sortelle

Photographe de concerts et de spectacles en général. Plutôt électro, pop, rock et jazz.
Intérêt également pour la photographie d'architecture, le corporate, le reportage et l'événementiel : http://www.flosortelle.com
Flo Sortelle
Me suivre

Les derniers articles par Flo Sortelle (tout voir)

20ème édition de Solidays pour cette année 2018 ! Et le festival bat son record de fréquentation avec 212 000 festivaliers venus célébrer la solidarité en musique du 22 au 24 juin à l’hippodrome de Longchamp.

Concertmag était présent lors de ces 3 jours pour fêter cet anniversaire sous le mot d’ordre « We are all heroes », rendant hommage à tous ces bénévoles.

Tout d’abord la première journée a commencé avec une conférence de presse d’Eddy de Pretto, la révélation de ces derniers mois. Il a parlé de son ascension fulgurante avec ce premier album puis de sa volonté de confirmer qu’il n’est pas qu’un artiste de passage mais qu’il veut s’inscrire dans la durée.

Un premier concert ensuite avec le groupe Milky Chance sur la scène Bagatelle.  Milky Chance est un groupe indie folk allemand avec des inspirations un peu reggae et électro. Un groupe composé de Clemens Rehbein au chant et à la guitare, de Philipp Dausch à la batterie et aux percussions et d’Antonio Greger à la guitare et à la basse. Une bonne entrée en matière avec ce groupe, malgré tout un peu discret sur scène, mais qui se rattrape avec une musique plutôt riche.

 

Je me rends ensuite sur la scène Paris pour voir Camille qui continue sa tournée après la sortie et le succès de son dernier album OUÏÏ.
Entourée de choristes et de musiciens tous de bleu vêtus, Camille mène la danse et emporte le public dans un concert à la fois décalé et sincère où les voix et les percussions sont les maîtres mots. Avec un petit coup de coeur pour le titre Seeds !

 

Puis retour sur la scène Bagatelle pour le très attendu concert d’Eddy de Pretto.
Eddy de Pretto débarque sur la scène vêtu d’un bermuda et d’une chemise signé Stella McCartney. Sur scène, il est uniquement accompagné de son batteur, pour laisser toute la place à ses textes et à leur sens.
Beaucoup de monde pour ce concert avec un public déjà tout acquis à sa cause et connaissant les chansons par coeur. Impressionnant, ll est à l’aise sur scène même s’il semble ému par cet accueil. Un jeu de scène très simple mais Eddy est déjà un artiste qui confirme le succès de son album, en à peine une année. Il jouera l’ensemble de son album et terminera par le mini tube Fête de trop.

 

On terminera cette soirée avec Jain sur la scène Bagatelle. Seule sur scène avec une combinaison bleue et des commandes / machines sur le bras, elle est entourée d’un décor futuriste et tient la scène et le public pendant tout le long du concert. Cette jeune femme est impressionnante par sa prestance et son assurance.

Bref, une très bonne première journée de concerts dans une ambiance festive où se sont retrouvés plus de 70 000 spectateurs.

Laisser un commentaire