Tété continue les heures vagabondes

Photo du profil de stephane
Suivez moi

stephane

Photographe autodidacte, j'ai commencé gentiment avec un 350D et aujourd'hui d'un 70D.

Etant parti sur Poitiers, grâce à la création de Concertmag, je suis devenu photographe de concerts depuis 3 ans sur la Vienne et les Deux Sèvres.

Depuis un peu moins d'une année, j'ai élargi mon activité photographique et me suis mis à la photographie de portrait avec des shootings mode.
Photo du profil de stephane
Suivez moi

Tété, chanteur soul trop méconnu du public français continue à défiler la liste des artistes de ce festival.

Tété est donc venu à Gencay pour le festival itinérant MES HEURES VAGABONDES. Chanteur qui je le pense n’est que trop peu écouté par les 8-9000 spectateurs présents devant la scène.

Arrivé sur scène derrière une porte, portes installées tel un loft à droite et à gauche de la scène. Comme si on y entrait et sortait de cette scène. Concept original.

Commençant son concert par “la réalité”, c’est surtout autour autour de son dernier album “les chroniques Pierrot Lunaire”, album considéré comme une vraie réussite dans le monde impitoyable de la critique musicale.

Pourtant, le chanteur soul a eu un début de concert timide la part des spectateurs mais au fil des chansons, le public entre dans le spectacle et cela, c’est dû au talent, à la bonne humeur mais aussi aux chansons choisies par le chanteur.

“Pierrot Lunaire”, “Personnae non grata” pour qui les paroles claquent bien de nos jours, “fils 2 cham”.

Mais soyons honnête, le public connait surtout une chanson pas trop de saison mais que tout le monde réclame “A la faveur de l’automne” qui sera reprise par le public intégralement.

Tété a tout de même fait un miracle car le public était très calme au début pour finir euphorique de bonheur devant les chansons de Tété. Sa bonne humeur et son répertoire a donc eu raison de Gençay.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*