Walk off the Earth marche sur l’Olympia

Suivez moi

Eric

Je suis le créateur du site, en compagnie de Stéphane.
Passionné de photo, féru d'internet, je m'occupe des photographes et rédacteurs de la région parisienne
Suivez moi

Les derniers articles par Eric (tout voir)

Le groupe canadien qui se fait très rare en France, s’offre un concert dans la très belle salle de l’Olympia. Pour les recevoir, le public est venu très très nombreux.

Avant de monter sur scène, les Walk off the Earth nous offre une première partie composé d’artiste différent, Scott Helman et les LEJ.

C’est donc Scott Helman, très jeune chanteur canadien qui se lance le premier dans l’arène. C’est une vrai surprise de découvrir ce chanteur qui nous offre 4 chansons avec un vrai brio, et au vu de la réaction du public, je pense qu’on entendra parler de lui.

 

 

 

C’est ensuite au trio de LEJ que l’on prononce [Elijay], ces trois jeune demoiselles de Seine-Saint-Denis, ont un potentiel vocal impressionnant, et le public adhère carrément avec elles. Lucie, Elisa et Juliette nous font voyager dans leur univers vocal, reprenant des chansons connues avec pour seul instrument, leurs voix, un violoncelle et des percussions. Leur recette est une vraie réussite, la preuve avec leur titre Summer 2015 qui récolte un franc succès. Le public danse, saute et chante avec les trois jeunes femmes qui attaquent une tournée qui le fera passer à nouveau par la Cigale de Paris mais aussi l’Olympia pour leur propre concert cette fois.

 

Après un entracte de 20 minutes, c’est au tour de Walk off the Earth, de venir achever un public déjà bouillant.

Ce groupe a une culture musicale stupéfiante, ils sont tous multi-instrumentalistes et font des covers d’une pure beauté et d’un vrai régal pour les oreilles. Ils peuvent se permettre de reprendre des chansons totalement différentes, des Beattles aux One Direction, et pourtant le public est là devant la scène à chanter et danser.

Ce groupe ne sait pas que reprendre des chansons, quand on voit la qualité de leur dernier album « Sing it all away » on sent tout le talent de ce groupe.

Pour vous dire l’ambiance qu’il y avait, en tant que photographe nous avions du mal à prendre certaines photos tant le sol de la salle tremblait. Il y a une vraie complicité avec le public et cela donne une très bonne ambiance.

Franchement, la soirée fut des plus agréables avec une belle découverte (Scott Helman) ainsi que les groupes d’une qualité musicale énorme attirant la sympathie.

Un commentaire


Laisser un commentaire