We Love Green : Le rendez-vous incontournable de l’été

We Love Green : Le rendez-vous incontournable de l’été

Devenu au fil des années un événement assuré pour fêter l’arrivée des beaux jours et démarrer la saison des festivals, We Love Green dévoile une nouvelle fois une programmation aussi impressionnante que pointue.

Tame Impala, Booba, Pond, Christine and the Queens, Future , Idles, Bonobo, Rosalia … Cette année encore, il y en aura pour tous les goûts au Bois de Vincennes, les 1er et 2 juin.

Depuis sa création en 2011, We Love Green s’est rapidement imposé comme un festival phare dont on attend chaque année avec impatience la programmation.  Et pour son cru 2019, le festival fait fort en programmant le groupe australien de rock psyché Tame Impala.  Le dernier passage du groupe dans la capitale remonte à janvier 2016, avec un concert rapidement sold-out au Zénith. Depuis, les Australiens avaient pris un peu de temps pour eux et avancer chacun sur leurs autres projets : Jay Watson, à la guitare, était aux commandes du groupe Pond (également à l’affiche de We Love Green) et de Gum (son autre projet musical),  Cameron Avery, à la basse, a sorti un album solo et a collaboré avec les Arctic Monkeys sur leur dernier album, Tranquility Base Hotel and Casino, Julien Barbagallo (le seul Français du groupe), à la batterie, en a également profité pour peaufiner son album solo tandis que Kevin Parker, leader du groupe, a fait diverses collaborations, notamment avec Mark Ronson. Le groupe s’est finalement réuni l’année dernière afin de reprendre le chemin des studios, pour l’écriture de l’album, d’ors et déjà, le plus attendu de l’année 2019 – dont un extrait, Patience (et il faudra s’armer de patience avant de découvrir la suite de ce que nous réserve le groupe) est sorti  hier !

Les artistes français seront également mis à l’honneur cette année : Christine and the Queens, Booba, Flavien Berger, Vald, Hamza, Aya Nakamura, Laurent Garnier, et bien d’autres, feront danser les festivaliers du bois de Vincennes ce premier week-end de juin. 

Une autre raison pour acheter son pass, si ce n’est pas encore fait ? L’engagement écologique du festival.

Faire rimer festival et écologie ? C’est le défi que s’est lancé We Love Green. Pour Marie Sabot, directrice du festival, il s’agit d’une évidence : « on a voulu faire un événement super moderne, construit de façon innovante, où on se repose les questions de l’énergie, des déchets, ce qu’on mange ou boit. » expliquait-elle dans les pages du magazine Trax, en mai 2018. En résulte un festival qui, chaque année, s’améliore en termes de normes énergétiques afin de correspondre le mieux possible aux valeurs véhiculées. Cela passe également par la sensibilisation du public, avec un espace  « think-tank », lieu de conférences où on a pu entendre lors des précédentes éditions des discours inspirants de personnalités engagées telles que l’écoféministe Vandana Shiva. Il faudra être encore un patient pour savoir qui animera les débats cette année.

L’ultime récompense : l’organisation britannique internationale A Greener Festival a labelisé le festival d’« Outstading » pour son engagement écologique, balayant ainsi toutes les accusations de « green-washing » des mauvaises langues (seuls 4 festivals au monde bénéficient de ce label!). 

Et si ça ne suffit pas, le journal anglais The Telegraph a classé le festival numéro trois des quinze meilleurs festivals au monde ! Rien que ça.

Alors on fonce réserver nos tickets avant que We Love Green soit sold-out ! 

Laisser un commentaire