ABBE ROAD#4, brûlante à la Cigale

Terminus pour l’Abbé Road ce mardi soir, cette quatrième édition s’est tenue à la Cigale avec comme tête d’affiche le rappeur Nekfeu.

 

La Fondation l’Abbé Pierre lui avait donné carte blanche pour rassembler des artistes autour du mal logement en France à l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère.

Montée en puissance tout au long du concert animé par Karima Charni (Europe 1) et Fred Musa (Skyrock). La salle s’est progressivement remplie dès 19h et le concert a démarré avec Disiz La Peste, également parrain de l’événement. L’artiste nous a offert une prestation futuriste et un rap aux accents électroniques avec les titres Splash et Autre Espèce de son nouvel album Pacifique.

Ensuite Lala & CE (à prononcer Lala Ace), nouvel recrue du crew de Jorrdee 667, a proposé quelques morceaux d’un rap plus nonchalant tels que Bright et Juste ses lèvres mais toujours dansant comme Tous les jours.

Ce fut le tour du jeune rappeur Ninho, à l’image de son album, Comme prévu, il a fait dansé toute la salle avec Elle m’a eu, Mamacita, Rose et Caramelo. Il est même revenu plus tard interpréter De l’autre côté avec Nekfeu. L’artiste a su nous préparer à la tornade Georgio, qui a mis le feu dans la salle avec Brûle, accompagné d’un guitariste, la salle a vibré et a retrouvé les premiers succès de l’artiste (Héra).

La salle, chauffée à blanc, a enfin accueilli le S-Crew (Framal, Mekra, Nekfeu et 2zer). Son membre devenu emblématique, Nekfeu a réalisé un subtil mélange entre les titres de ses albums Cyborg et Feu et la mise à l’honneur des titres de ses invités.

En effet, les membres du label Seine Zoo Records ont pu interpréter certains titres de Destins liés (2016) comme Jusqu’au bout mais Nekfeu a aussi laissé la place à Doums (l’Entourage) pour Zénith et 2zer Washington. Bien sûr, Nekfeu n’a pas manqué d’ambiancer la salle avec Tempête et surtout Nique les Clones qui reprend le discours de l’Abbé Pierre.

 

Une soirée sous le signe de la solidarité où les artistes ont tout donné pour faire entendre leur voix dans ce combat contre la misère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*