Claudio Capeo, rien ne les arrête

Suivez moi

stephane

Photographe autodidacte, j'ai commencé gentiment avec un 350D et aujourd'hui d'un 70D.

Etant parti sur Poitiers, grâce à la création de Concertmag, je suis devenu photographe de concerts depuis 3 ans sur la Vienne et les Deux Sèvres.

Depuis un peu moins d'une année, j'ai élargi mon activité photographique et me suis mis à la photographie de portrait avec des shootings mode.
Suivez moi

Les derniers articles par stephane (tout voir)

Claudio Capeo est avant tout un groupe né il y a 11 ans et auteur de 4 albums même si le grand public n’en connait que 2.

Mais c’est d’abord Maxime Manot’ qui ouvre le bal de cette soirée. Et il l’ouvre merveilleusement bien avec un style plutôt tendance reggae mais surtout avec de magnifiques textes accrocheurs comme “Parler à mes fesses”, “Courir après des rêves” ou “Slow”. Ce fut pour moi une vraie découverte et je pense que la standing-ovation du public prouve que ce jeune artiste est sur la bonne trajectoire pour sa carrière.

Après très peu de minutes d’attente, c’est dans une certaine pénombre que le groupe prend place pour démarrer son set sur un titre du nouvel album “Ta main”. Titre fédérateur pour fédérer public et groupe au sein d’une même salle, d’un même concert. Le nouvel album TANT QUE RIEN NE M’ARRETE est à l’honneur lors de ce concert avec les titres comme “Je reviens”, “C’est une chanson”, “Je sais pas vous”, “Je fais passer”, “La lumière ou la rage”, “Tant que rien ne m’arrête ” et d’autres mais aussi certains des anciens titres où Claudio ose même aller dans le public. Public qui l’aidera sur le titre qu’il a chanté en duo avec Vitaa “Un peu de rêve”.

En effet, sur le titre “Ca va, ça va”, Claudio déchaine la foule en prenant le poul de son public. Bien facile à prendre tellement le public est en osmose avec le groupe.

Moment émotion dans le public et je l’ai même ressenti chez Claudio sur le titre “Riche”, véritable magnifique chanson que je vous invite à écouter seul et calmement. Vous aurez les tripes.

Le groupe sait mettre vraiment l’ambiance et même si Claudio est très bavard comme il le dit, c’est toujours pour faire de l’humour et toujours pour son public. Ce public qui a maintes reprises est remercié, preuve qu’ils aiment vraiment être sur scène. Concertmag les avait interviewé et vu sur scène à Poitiers mais je trouve que ce concert à l’espace Gartempe de Montmorillon était encore meilleur.

Enfin, pour finir ce magnifique concert, c’est sur “Un homme debout” dans une version légèrement “restylée” vraiment à découvrir. Dernière chanson malheureusement, toujours avec un public de folie, c’est avec “Dis le moi” que ce magnifique spectacle se termine et qu’on n’oubliera pas de si tôt qu’on aura vécu une merveilleuse soirée en compagnie de ces guignols qui savent nous faire rire, chanter mais aussi nous émouvoir à travers leurs blagues ou leurs textes.

Un énorme merci à la prod qui m’a encore magnifiquement reçu mais aussi aux ingénieurs sons et lumières qui ont fait un super boulot pour mettre le groupe en valeur. Bravo.

Laisser un commentaire