Gavin James à l’Elysée Montmartre.

Gavin James à l’Elysée Montmartre.

Ce n’est pas une mais deux premières parties qui ont précédé l’arrivée sur scène de Gavin James. Declan Greene. Le jeune irlandais arrive sur scène l’air de rien et attaque directement son set. Sa voix nous laisse totalement … sans voix. Effectivement Declan nous envôute avec ses chansons de lovers. Il a déjà partagé les premières parties entre autres de Kodaline. Il reprendra merveilleusement bien Shallow (chanson de Lady Gaga et Bradley Cooper du film “a star is born” que tout le monde connaît).C’est donc avec un peu de tristesse que l’on voit son set arriver à sa fin.

Très rapidement viennent Saarloos également irlandais. Les trois artistes nous emmènent sans difficulté dans leur univers pop / rock.
Le groupe est composé de Brian McGovern (au synthé mais également au chant), Craig Gallagher (chanteur) et Andy Kavanagh (bassiste qui ne laissera personne indifférente avec son charme). Ce trio à non seulement beaucoup de talent mais aussi beaucoup d’humour. Ils nous amusent avec leur chorégraphie certes assez particulière mais si drôle.
Le titre “fire is love” est assez représentatif de leur musique si vous voulez écouter. Mais ce qui est sûr, c’est que cette deuxième partie fut également utrès agréable. Je les avais déjà vu en première partie de Gavin James lors de son passage au café de la danse en juin 2018 (Andy Kavanagh n’était pas présent ce soir là).Sur “Trust in me” Gavvin ne peut s’empêcher de venir faire les choeurs avec eux et te les taquiner gentiment. Un joli moment.

Après ces bons moments, vient le tour de l’auteur-compositeur dublinois Gavin James de venir nous montrer tout son talent. Cela fait trois que son premier album “Bitter Pill” est sorti. Il n’a depuis cessé de tourner à travers le monde en affichant complet sur toutes ses dates et les stades. Il aura entre autres fait les premières parties de Sam Smith, Kodaline, Taylor Swift et un certain … Ed Sheeran. A Paris, il passe encore dans des petites salles, il faut donc en profiter pour le voir dans ces conditions qui sont tout de même beaucoup plus appréciable.
L’artiste a toujours son grand et beau sourire, il nous indique beaucoup aimer notre langue et en particulier le fameux ” à tout’ ” qu’il emploie plusieurs fois ce qui est assez drôle.
Son titre “coming home” est repris en choeur par le public. Il alterne avec des morceaux de son album “Only Ticket Home” sorti en 2018 tel que le single “Glow” qui a été tourné dans sa ville natale.Il entonnera avec l’aide du public la célèbre chanson “la vie en rose” qu’il débute en anglais puis qu’il finit toujours de façon approximative en français (ce qui est toujours touchant et amusant d’ailleurs).

Le public est totalement conquis par sa voix qui est autant puissante, que touchante et qui varie autant de fois que nécessaire au travers de ces chansons. Cet artiste au grand coeur a une nouvelle fois conquis son public qui sera de nouveau là au prochain rendez-vous j’en suis sûre.

Ce n’est pas une mais deux premières parties qui ont précédé l’arrivée sur scène de Gavin James. Declan Greene. Le jeune irlandais arrive sur scène l’air de rien et attaque directement son set. Sa voix nous laisse totalement … sans voix. Effectivement Declan nous envôute avec ses chansons de lovers. Il a déjà partagé les premières parties entre autres de Kodaline. Il reprendra merveilleusement bien Shallow (chanson de Lady Gaga et Bradley Cooper du film “a star is born” que tout le monde connaît).C’est donc avec un peu de tristesse que l’on voit son set arriver à sa fin.

Très rapidement viennent Saarloos également irlandais. Les trois artistes nous emmènent sans difficulté dans leur univers pop / rock.
Le groupe est composé de Brian McGovern (au synthé mais également au chant), Craig Gallagher (chanteur) et Andy Kavanagh (bassiste qui ne laissera personne indifférente avec son charme). Ce trio à non seulement beaucoup de talent mais aussi beaucoup d’humour. Ils nous amusent avec leur chorégraphie certes assez particulière mais si drôle.
Le titre “fire is love” est assez représentatif de leur musique si vous voulez écouter. Mais ce qui est sûr, c’est que cette deuxième partie fut également utrès agréable. Je les avais déjà vu en première partie de Gavin James lors de son passage au café de la danse en juin 2018 (Andy Kavanagh n’était pas présent ce soir là).Sur “Trust in me” Gavvin ne peut s’empêcher de venir faire les choeurs avec eux et te les taquiner gentiment. Un joli moment.

Après ces bons moments, vient le tour de l’auteur-compositeur dublinois Gavin James de venir nous montrer tout son talent. Cela fait trois que son premier album “Bitter Pill” est sorti. Il n’a depuis cessé de tourner à travers le monde en affichant complet sur toutes ses dates et les stades. Il aura entre autres fait les premières parties de Sam Smith, Kodaline, Taylor Swift et un certain … Ed Sheeran. A Paris, il passe encore dans des petites salles, il faut donc en profiter pour le voir dans ces conditions qui sont tout de même beaucoup plus appréciable.
L’artiste a toujours son grand et beau sourire, il nous indique beaucoup aimer notre langue et en particulier le fameux ” à tout’ ” qu’il emploie plusieurs fois ce qui est assez drôle.
Son titre “coming home” est repris en choeur par le public. Il alterne avec des morceaux de son album “Only Ticket Home” sorti en 2018 tel que le single “Glow” qui a été tourné dans sa ville natale.Il entonnera avec l’aide du public la célèbre chanson “la vie en rose” qu’il débute en anglais puis qu’il finit toujours de façon approximative en français (ce qui est toujours touchant et amusant d’ailleurs).

Le public est totalement conquis par sa voix qui est autant puissante, que touchante et qui varie autant de fois que nécessaire au travers de ces chansons. Cet artiste au grand coeur a une nouvelle fois conquis son public qui sera de nouveau là au prochain rendez-vous j’en suis sûre.

Contributors

   

Laisser un commentaire