I Am Stramgram fait vibrer le Krakatoa de Mérignac

I Am Stramgram fait partie des nouveaux talents de la scène pop-folk. Il s’agit du nom d’artiste utilisé par Vincent Jouffroy, un trentenaire d’origine bordelaise. Sa philosophie consiste à composer et jouer ses morceaux tout seul, à l’aide d’une guitare, de loops et de samples. Il est parfois accompagné d’un batteur qui l’aide à rythmer ses titres les plus dynamiques. Après avoir remporté le prix Ricard S.A Live Music 2016 qui l’a projeté sur le devant de la scène, I Am Stramgram diffuse son univers musical aux 4 coins de la France à travers un registre aussi intense que varié. Que l’on soit plutôt amateur de morceaux doux et mélancoliques à la guitare sèche ou fan de pop-rock rythmée par un beat marqué, on est sûr de s’y retrouver.

Vincent Jouffroy a décidé de revenir dans la métropole bordelaise, comme il l’avait fait à l’occasion du Climax Festival, pour montrer ses performances lors de sa Release Party au Krakatoa de Mérignac. Cette soirée consistait, tout d’abord, en un vernissage d’une exposition photo de l’artiste Pierre Wetzel, d’un set du DJ Ricochet Sonore et d’un live de Moloch/Monolyth. Le tout dans une ambiance conviviale.

Après la soirée d’accueil, le public s’est rassemblé dans la salle de concert pour découvrir le groupe pop Inüit, assurant la première partie d’I Am Stramgram. On y découvre de jeunes musiciens talentueux (clavier, batterie, trombone, saxophone, percussions) et une chanteuse qui ne manque pas de bonne humeur. Les sourires sont présents sur leurs lèvres et ça se ressent sur scène, tant ils sont dynamiques et expressifs. Inüit jouent leurs titres Hush, Dodo Mafutsi, ou encore Circles, issus de leur EP Always Kévin, sorti cette année. Ils sont, en ce moment-même en plein tournage d’un clip musical. On appréciera les sonorités pop et électro de leurs morceaux, mais aussi leur performance sur scène. On attend de voir la suite ! Le Krakatoa a pour habitude de faire découvrir de nouveaux artistes à la population bordelaise et c’est tant mieux, puisque c’est une agréable surprise que de découvrir ce nouveau groupe. C’est aussi l’avis qu’a l’air de partager de public puisque les premiers rangs de la foule semblent très enthousiastes à chaque titre joué.

Une fois la première partie terminée, Inüit laisse place au tant attendu I Am Stramgram. On découvre alors un Vincent Jouffroy décontracté et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’existe aucune barrière entre lui et le public. On a plutôt l’impression d’être à une soirée entre amis et non à un concert tant il est proche de son public et de ses fans. Il n’hésite pas à donner des touches d’humour -réussies- à sa performance sur scène. On aurait presque l’impression d’avoir un humoriste en herbe en face de nous ! Mais là où I Am Stramgram excelle, c’est en musique. Vincent compose et joue lui-même la plupart de ses morceaux avec une guitare, des pédales d’effets, des boucles et des samples. On appréciera également sa voix douce et mélancolique, notamment sur Camilla. Il est parfois accompagné de son batteur et joue aussi des percussions sur certains titres. Le mélange de guitare électro-acoustique à des effets électroniques est maîtrisé comme peuvent nous en faire profiter des morceaux comme Eaten Alive. I Am Stramgram ne cesse de surprendre puisqu’il quitte la scène avant de revenir pour un rappel de 3 morceaux acoustiques aux sons mélancoliques. On comprend alors qu’il s’agit d’un véritable “au revoir”. L’artiste sortira son premier album le 15 janvier.

 

Page Facebook d’Inüit : https://www.facebook.com/thisisinuit/

Site officiel d’I Am Stramgram : http://iamstramgram.com

Site officiel du Krakatoa : http://www.krakatoa.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*