La Poison : release party à la Boule Noire

Me suivre

Flo Sortelle

Photographe de concerts et de spectacles en général. Plutôt électro, pop, rock et jazz.
Intérêt également pour la photographie d'architecture, le corporate, le reportage et l'événementiel : http://www.flosortelle.com
Flo Sortelle
Me suivre

Les derniers articles par Flo Sortelle (tout voir)

Jeudi, je suis allée à la Boule Noire pour découvrir La Poison lors de leur release party. Un visuel original et intriguant, un album qui vient de sortir, de l’électro rock, il ne m’en fallait pas plus pour me convaincre…

Une première partie avec un jeune homme plein d’énergie et d’humour si l’on en croit sont nom : Vigor Hugo. Une bonne surprise que ce showman, batterie aux pieds, guitare dans une main, clavier dans l’autre et entouré de bouteilles de Vigor parce que Vigor y’a pas plus fort !!! Il a réussi à chauffer la salle en 30 minutes passant du blues au hip hop et pop rock. Actuellement en tournée c’est sa première grosse salle parisienne.

Changement de plateau et tout devient vert. Un trio venu du futur, de 2169 plus exactement, entre en scène : Daniel Jamet, alias Doctor Fugu (et entre autres guitariste de la Mano Negra), David Menard alias Lars Sonik à la batterie, tous deux maquillés de vert, et Moon (chanteuse) à la coiffure afro et au look punk et baroque (un petit côté Klaus Nomi, rappelez-vous Cold Song).

Moon est venue du futur pour nous alerter de ce qu’il va se passer : plus de nature, du béton, plus d’amour… Elle interpelle régulièrement la salle « Hey Humans » pour nous délivrer ses messages positifs sans se prendre au sérieux.
Un vrai concept et une musique rock électro qui fait bouger la salle, n’oublions pas qu’ils se sont autoproclamés le trio supercondensateur d’énergie virale.

Ils ont enchaîné les titres de leur album comme “Super Hero”, “Open your eyes” ou “Wanted Girl”.
Ils nous ont même offert une reprise de The Kinks : “You really got me” et on a adoré.
La poison, un vrai bon électrochoc !

Laisser un commentaire