LA VOIX DU ROCK envoie du lourd

LA VOIX DU ROCK envoie du lourd

Suivez moi

stephane

Photographe autodidacte, j'ai commencé gentiment avec un 350D et aujourd'hui d'un 70D.

Etant parti sur Poitiers, grâce à la création de Concertmag, je suis devenu photographe de concerts depuis 3 ans sur la Vienne et les Deux Sèvres.

Depuis un peu moins d'une année, j'ai élargi mon activité photographique et me suis mis à la photographie de portrait avec des shootings mode.
Suivez moi

Les derniers articles par stephane (tout voir)

Après quelques années sous silence, le festival La Voix du Rock refait surface à Couhé et c’est avec une affiche superbe que nous allons avoir à faire.

On commence cette fin de soirée en réalisant que nous allons parcourir du chemin entre chaque concert car le concept est génial, il y aura 2 scènes pour qu’il y ai peu de temps d’arrêt entre chaque concert.

1er concert et belle découverte locale avec un groupe de jeunes, les esKrocs. Un rock sympa, plutot un style pop-rock avec Camille, Sylvain, Laly et Arnaud pour déjà enflammé un public qui commence à entrer dans l’enceinte.

1 4

Le groupe est bien accueilli. Une mention spéciale pour la chanteuse, Laly, qui malgré sa petite taille et sa taille fine envoie vraiment et se donne à fond sur scène.

2 3 5

J’espère revoir ce jeune groupe un jour sur scène car je pense que bien entouré, ça peut donner.

 

Puis, de l’autre coté, sur la 2ème scène, un groupe que j’attendais tant je les adore, The Divine Hurts.

1

On monte de niveau car après les avoir vu en mini concert à Poitiers, je me doutais que cette grande scène allait les envoyer au 7ème ciel. Et ce fut le cas !!!

4

Un Cd 4 titres, qui vient de sortir, il en fallait ps plus au groupe pour nous envoyer leur son pleine face et des vocales et paroles de Dennis sont bien posées et les textes sont amener à être réfléchi. Ecoutez bien leurs chansons, vous comprendrez !!!

2

Bon, je vais encore et biensûr d’un guitariste que je vénère depuis que je l’ai rencontré mais Dominique Audoux a encore enflammé la salle et donne et redonne encore toutes les tripes qu’il a dans le ventre. J’adore ce guitariste et il sublime le groupe. Attention, il n’y a pas que lui, chaque membre joue bien sa partition et donne tout ce qu’il a.

3

De Poitiers à Couhé, il n’y a qu’un pas et pourtant, ce soir, j’ai vu ce groupe se sublimer, devenir encore meilleur que la première fois que je les ai vu. merci les gars et surtout, j’aimerais vite vous revoir, vous êtes géniaux.

 

Repassons de l’autre coté pour voir un groupe que nous avions déjà vu, les Kofee Miam Miam. Leur concert sera en 2 parties.

1 3

La première fut exclusivement musicale. Ce fut sympa, rock-celtique mais connaissant un peu le groupe, ce choix fut pour moi surprenant et déconcertant. J’avais bien aimé leur rock très festif, expressif mais ce choix m’a laissé sur ma faim. On verra sur le 2ème set…

2 4

 

Arrive de l’autre coté, Dätcha Mandala que je connaissais pas. Et on va dire que ça envoie !! C’est énorme !! Nicolas, Jérémy et JB ont carrément atomisé le public et fait exploser celui ci tellement leur prestation fut genialissime. Un pur moment de hard rock bien envoyé dans nos faces déja bien amochées.

1 2

Un rock bien engagé, un guitariste qui se sort les tripes et ne parlons même pas du chanteur complètement frappa-dingue sur scène, génial artiste. Ce groupe est vu et approuvé par notre rédaction sans souci et on demande à en revoir et à connaitre plus en détail, leur univers, leur musique et chansons. Oui chers lecteurs, on en redemande et vite !!!

3

 

 

Revient de l’autre coté de nouveau Kofee Miam Miam. J’espère retrouver le groupe que j’ai connu et malgré quelques chansons, j’ai vraiment pas retrouver le groupe qui avait déchainé la salle de Vasles. L’ambiance est un peu montée mais c’était pas ça. Déçu je le suis mais je suis certains que le groupe peut donner plus, mieux car je l’ai déja vu. Ils ont joué beaucoup trop sur le coté celtique et moins sur le coté rock de leur groupe et c’est bien dommage. Merci à eux d’être venu car je pense qu’ils ont tout de même leurs fans.

 

Arrivent la tête d’affiche de cette soirée, No On Is Innocent qui nous présente une partie de leur 6ème album, “propaganda”. Toujours dans une ambiance survoltée qui est même encore montée d’un cran, le groupe en demande encore plus au public pour que celui ci se déchaine et emmène le groupe à se sortir les tripes. Ce qui m’épate dans ce groupe, c’est que nous avons toujours cette impression que c’est le dernier tellement ils donnent au public et à la scène. Nous devions avoir une petite surprise pour nos lecteurs qui a malheureusement été annulée par le groupe, grosse déception.

1 4 6

Les titres principaux du groupe ont été joué comme “la peau” mais nous avons remarqué que des titres comme “charly” ont été ultra commenté dans cette ambiance pesante en France et “kids are not run” qui a fait exploser la salle a fait de Kemar un véritable pantin sur scène tellement il bougeait de partout. Une légère critique déjà dite lors de leur concert à Parthenay, ca donne un coté rageur, il est vrai mais pourquoi ces stroboscope qui casse la vision du groupe, pourquoi cette lumière plutôt type boite de nuit pour un groupe de rock. Oui, cela donne encore plus de spectacle dès que le ton monte mais je trouve ceci étonnant.

2

A part cette légère critique, leur prestation fut grandiose, Kemar allant même se faire un petit slam dans le public, les arranguer. Des cris de haine envers un certains politique qui mérite pas de pub sur notre site démontrant les paroles et texte d’amour et de fraternité mais aussi ceux qui dénoncent l’injustice dans le monde.

3 5

Merci pour ce concert, vous avez été géniaux.

 

Malheureusement, pour raisons personnelles, j’ai pas pu assister aux prestations de Gold Buckles et Chabifonk Experience.

 

Merci aux organisateurs pour ce super festival, aux bénévoles qui furent très bons et disponibles.

Un commentaire

Laisser un commentaire