Marina Kaye, pureté et force à Tours

Suivez moi

stephane

Photographe autodidacte, j'ai commencé gentiment avec un 350D et aujourd'hui d'un 70D.

Etant parti sur Poitiers, grâce à la création de Concertmag, je suis devenu photographe de concerts depuis 3 ans sur la Vienne et les Deux Sèvres.

Depuis un peu moins d'une année, j'ai élargi mon activité photographique et me suis mis à la photographie de portrait avec des shootings mode.
Suivez moi

Les derniers articles par stephane (tout voir)

Marina Kaye, née en 1998, est auteur-compositeur-interprète française. C’est en gagnant une émission télé crochet qu’à 13 ans, elle apparait sur le petit écran. A 2017, l’album “Fearless” apparait et fait un véritable carton. Mais ce soir, c’est au Vinci de Tours, devant 3/4 de la salle remplie que Marina vient avec son dernier album.

 

C’est tout d’abord avec une première partie, STEVANS , un duo de guitares acoustique venant de Suisse. Le groupe a déjà marqué le paysage musical en 3 albums. Une musique pop, quelques fois des sonorités country qui a véritablement charmé le public. Il faut dire que le duo a su chauffer la salle. STEVANS sera surement entendu un jour sur les ondes, retenez ce nom.

 

 

Marina vient donc avec son nouvel album “explicit” avec 12 titres. Le nom de l’album est explicite et porte bien son nom. Marina se met totalement à nue dans ce nouvel opus.

Marina arrive de derrière la scène, un peu en hauteur sur une estrade. La première impression est incroyable. A quoi sert le micro pour Marina ? Quelle puissance vocale !!!!

Le public, assis, n’est pas chaud de suite à la prestation de Marina Kaye. C’est qu’au fil du concert et aux nombreuses relances de Marina que le public va entrer aussi en scène. “Dancing with the devil”, dans une ambiance rougeâtre, sera parmi les premières chansons phares de la chanteuse. Il faut dire que cette chanson a une émotion particulière pour notre artiste du soir.

Ce qui est étonnant avec Marina Kaye, c’est cette timidité, voir même à des moments s’excusant d’être là mais aussi cette force qui est en elle, tant dans la voix mais aussi dans la personnalité. Elle en devient très attachante.

J’ai adoré certains titres mettant toutes les capacités vocales de Marina comme ‘on my own” mais aussi cette reprise de son chanteur préféré, Bruno Mars. “Just the way you are”, surement une chanson qu’elle adore, vraiment magnifiquement reprise en acoustique, c’était superbe.

Marina a fait aussi une collaboration sur l’album de SOPRANO avec “mon Everest” et c’est avec une chanson de nouveau avec ce même chanteur que Marina, sur la chanson “Vivre”, refait un duo. C’est vraiment une belle chanson.

D’autres titres suivront mais j’aime tout de même laisser la surprise aux futurs spectateurs de sa tournée.

Mais finir ce concert par le titre “Homeless” était le meilleur choix possible car ce titre a lancé sa carrière après avoir été mise sur les rails du succès par Jan Erik Frogg.

 

J’ai vraiment bien apprécié ce concert musicalement et par la voix de Marina, tout simplement magnifique. Par contre, dommage qu’il y ai trop de lumières sombres car il est préférable de bien voir l’artiste que nous venons admirer.

Ayant eu la chance de pouvoir rencontrer Marina après le concert, j’ai eu à faire à la personne que j’ai cru voir pendant le concert, une fille extrêmement timide mais une telle force et détermination dans le regard malgré la fatigue du concert.

 

Laisser un commentaire