Pigalle Au festival Mélusik de Lusignan

Suivez moi

stephane

Photographe autodidacte, j'ai commencé gentiment avec un 350D et aujourd'hui d'un 70D.

Etant parti sur Poitiers, grâce à la création de Concertmag, je suis devenu photographe de concerts depuis 3 ans sur la Vienne et les Deux Sèvres.

Depuis un peu moins d'une année, j'ai élargi mon activité photographique et me suis mis à la photographie de portrait avec des shootings mode.
Suivez moi

En tête d’affiche de la journée où j’ai pu me rendre au super festival Mélusik, il y avait le groupe PIGALLE. Mais avant de les apercevoir, il y avait quelques groupes qui pouvaient tenir la dragée haute au groupe attendu cette soirée là.

Tout d’abord, AFTER END, un trio de jeunes, style bien rock et honnêtement, du très haut niveau. Chantant en anglais, ils peuvent imposer tranquillement leur style dans différents festivals pour les retrouver un jour, seul, sur une belle scène.

 

 

Ensuite, un style totalement différent avec le groupe, THE HEDGEHOG SEXTET, au style totalement jazz. Accompagnée d’une chanteuse au talent indéniable, Leah, les 5 musiciens que sont Fred, Maxime, Jean lou, Sylvain et Guillaume ont vraiment donné une prestation de haute volée. Et comme ils sont poitevins, j’espère les revoir un jour sur scène !!

 

 

 

Puis, arrive le groupe L’Où l’blond. Ce groupe de 3 personnes a su communiquer son énergie au public avec des chansons festives et très rythmées. Ce groupe a des textes rythmées avec une pointe d’influence de groupes tels que Ogres de barback voir Tryo. Honnêtement, j’ai pas vu tout leur prestation mais de ce que j’ai vu, le talent est là donc ce genre de festival peut faire monter ces groupes qui débutent pour le bien de nos oreilles. (désolé, il manque en photo un membre du groupe)

 

 

 

Même pas le temps de traverser le champ que le groupe PIGALLE est déjà sur scène. La première vision va vers cet énorme stand d’instruments avec cette tête de poupée russe. Je me dis, c’est pas possible de jouer tout ces instruments…..Ehhh bien si. Il va tous les jouer !!!

PIGALLE, c’est un groupe formé en 1982 par François Hadji-Lazaro qui était également membre du groupe LES GARCONS BOUCHERS. Mais en 1997, le groupe arrête car François se lancera dans une carrière solo. 10 ans après, le groupe se reforme pour qu’en 2014, l’album “t’inquiète” et en 2018 “balade en mélancolie” relance définitivement la carrière du groupe.

Le public a répondu présent lors de ce concert qui a doublé voir triplé en peu de temps. De simples fans ou un public averti, j’ai vite remarqué que certains connaissaient les paroles de chaque chanson. Coté scène, c’est donc un François heureux d’être là même si c’est peu visible sur son visage. Mais le fait de communiquer beaucoup avec le public en est un signe.

Le groupe est habituel, composé d’une guitare lead, une basse, un batteur et le chanteur multi-instrus.

Je voulais voir ce groupe, j’ai vu et c’est franchement un bon moment à passer. Le fait de revenir sur scène est donc une bonne chose pour les fans ais surtout pour la scène musicale française.

 

Laisser un commentaire