Un dimanche à Cabourg Mon Amour

Me suivre

Flo Sortelle

Photographe de concerts et de spectacles en général. Plutôt électro, pop, rock et jazz.
Intérêt également pour la photographie d'architecture, le corporate, le reportage et l'événementiel : http://www.flosortelle.com
Flo Sortelle
Me suivre

Les derniers articles par Flo Sortelle (tout voir)

Comme chaque année, le festival Cabourg Mon Amour s’est déroulé sur la plage fin juin. Cette année, Concertmag a assisté aux concerts du dimanche, dernier jour du festival, sous le soleil. Un festival à la programmation éclectique entre pop, rock et électro.

Les festivaliers commencent à arriver vers 15h30 sur les sons d’un DJ Set de Taf Mag, un duo de filles qui édite un média sur les tendances artistiques mais aussi agence et dj (http://www.tafmag.com).

Le premier concert aura lieu sur la scène de la Dune avec VideoClub, un duo fille / garçon Adèle et Mathieu, très jeune plutôt sympa avec des chansons électro / pop en français. Ils n’ont pas encore d’albums, première tournée et premier festival. Un premier titre à retenir “Amour plastique”.

Puis c’est Marie-Flore qui avoue elle aussi que c’est son premier festival et qu’elle a un peu peur. Électro pop française elle aussi, une voix et un regard très profond.
Elle fera une reprise très personnelle de “Pour que tu m’aimes encore” de Celine Dion.

Le groupe le plus connu de ce jour est sans aucun doute Feu! Chatterton.
On ressent de suite l’énergie du groupe et d’Arthur son chanteur qui commence par le titre “Boeing”.
Suivront des titres comme “Côte Concorde”, “Ophélie”, “L’ivresse”, “Ginger”, “La Malinche” ou encore une belle reprise de “Syracuse” d’Henri Salvador.
ça y est l’ambiance est enfin montée sur la plage !

Un autre duo Macadam Crocodile, Xavi Polycarpe (chanteur et claviers) et Vincent Brülihn (batterie, drums), transforme la plage en dancefloor.
Des boucles, des rythmes électro, disco et afro-funk, un voix puissante et deux super musiciens qui mettent le feu. On en redemande !

Autre ambiance, Johan Papaconstantino, auteur compositeur d’origine grecque, sur la scène de la Dune.
Une allure un peu nonchalante, une voix calme, des chansons d’amour, il est accompagné par deux musicien(nes) : batterie et claviers, rythmes.
Un petit côté oriental “Pourquoi tu cries ?”, entre électro et instrument traditionnel.
Johan fera également une reprise à sa manière du titre “les mots bleus” de Christophe.

Autre ambiance, Poudre noir, un groupe bordelais plus rock. On parle d’amour, des femmes, de l’alcool, des marins. On ressent une forte complicité entre eux due on imagine à de nombreux concerts.
Ils seront accompagnés pour ce concert par Xavi Polycarpe de Macadam Crocodile à la guitare.
Très Bonne ambiance !

Ensuite concert de Nelson Beer, personnage atypique (chacun son style), sur la scène de la Dune.
Un côté très produit dans ce qu’il propose et un côté performeur entre danse et chant dont le titre “Nadya”.


Le festival se terminera avec les 2 DJ, Les yeux orange, qui ambianceront la plage pour les dernières personnes présentes jusqu’à 23h00. Les autres rentrent, demain c’est lundi.

Laisser un commentaire