La voix du rock à Couhé (2ème jour)

Suivez moi

stephane

Photographe autodidacte, j'ai commencé gentiment avec un 350D et aujourd'hui d'un 70D.

Etant parti sur Poitiers, grâce à la création de Concertmag, je suis devenu photographe de concerts depuis 3 ans sur la Vienne et les Deux Sèvres.

Depuis un peu moins d'une année, j'ai élargi mon activité photographique et me suis mis à la photographie de portrait avec des shootings mode.
Suivez moi

Les derniers articles par stephane (tout voir)

Après cette première journée de haute volée, c’est donc avec un changement de ciel que débute cette journée et un public bien plus nombreux.

La journée débute très fort avec une découverte pour nombreux d’entre nous, CRAO ATTILA, un groupe poitevin qui, aux multiples influences, a tout simplement donné le ton de la soirée. Du rock, du bon gros rock et cela a tapé dur d’entrée. Une présence scénique incroyable qui a sûrement plu à la totalité des spectateurs présents. A voir et à revoir sur scène absolument.

Monte sur la grande scène pour monter doucement en température, le groupe DARCY. Du made in Bretagne mais c’est juste whouaaaa !! du bon rock mélangeant punk ou métal avec des textes bien percutant , dénonçant la haine, le racisme et bien d’autres sujets qu’on ne préfère pas voir de nos jours. Ce groupe démontre une énergie débordante et même si le bassiste était plutôt dos à la scène, leur rage à travers leurs chansons est sympa à écouter. Bien-sûr, le chanteur a beaucoup parlé avec le public mais démontre aussi un coté décalé et humoristique qui a beaucoup plu au public. Vive la bière !!

Arrive ensuite un jeune groupe de Cognac, AUDIO DRIVER , un trio détonnant composé de 2 frères d’origine anglaise et un français et on peut dire que le set qu’ils nous ont proposé est explosif. Une énergie de la part de Oli extraordinaire et c’est à travers leur dernier album “is this the future” sorti en 2015 que ce jeune groupe envoi un bon gros rock digne des foo fighters à travers la figure du très nombreux public présent. J’ai personnellement adoré ce trio qui a donné la mesure et le ton avant le clou de la soirée et du festival mais je demande à les revoir. Bravo à eux et longue vie à ce groupe.

Le clou de la soirée, les stars de l’affiche, la cause de ce nombreux public du soir, les voici montant sur scène tranquillement. Ce groupe qui ont eu le début du succès au début des années 80 avec surtout un titre phare “anti-social” était très attendu et l’immense foule a tout simplement explosé aux premières notes de “nono” et les premières phrases de “Bernie”. De pogo en pogo, le public a pris son pied tout le long du spectacle. Les principaux titres de leur carrière ont été déroulés mais aussi les tout nouveaux dont un parlant de politique et surtout d’un parti haineux. “la haine est une blonde….”

Parlant du groupe autour de moi, il a plutôt laissé un sentiment mitigé que je rejoindrais après réflexion. Même si les musiciens ont été pour moi très bon, j’ai trouvé Bernie plutôt snob. Ces lunettes de soleil, ce bob sur la tête, être très souvent tourné vers la batterie ou même le regard à terre démontre à mon goût un désir d’ignorer ce public venu nombreux et de totalement le snober. Puis, pour toutes personnes venu voir ce groupe mythique du rock français, voir ce photographe-vidéaste qui se promène sur la scène, voir même qui casse la vue du spectacle aux spectateurs, c’est franchement moyen. Etait-ce une répétition générale du groupe avant le hellfest approchant mais ça ressemblait pas vraiment à un concert qui donnera envie de les revoir dixit de nombreuses personnes dans le public. un peu d’humilité aurait pas fait de mal. Tout de même, cela restera un bon souvenir car ils ont bercé un peu ma jeunesse mais attention de garder les pieds sur terre.

J’ai pas pu faire le reste du festival

 

Je tiens sincèrement à remercier l’organisation du festival, tout était parfaitement huilé, bien organisé avec une affiche formidable. Pour nous, c’était des conditions parfaites et même si la pluie aurait pu mettre en péril le festival et nos images, tout a été parfaitement contrôlé et tout mis en oeuvre pour que le festival continue dans les meilleures conditions. Rien que pour ça, merci et j’espère à l’année prochaine pour un festival “LA VOIX DU ROCK” encore plus fort.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*