Bilal Moussa 2 horizontale 920x425 - Marcia Higelin : "Ce premier EP est une consécration" (Interview)

Marcia Higelin : “Ce premier EP est une consécration” (Interview)

Petite-fille de Jacques Higelin (décédé en 2018) et fille d’Arthur H, Marcia Higelin se lance à son tour dans la grande aventure avec son premier EP de 6 titres intitulé “Prince de Plomb”. Avec ce premier EP, Marcia Higelin nous fait traverser sa tempête intime, sa solitude, son désarroi, sa colère et aussi ses rêves. La chanteuse entame sa tournée où elle sera au Festival L’air du temps de Lignières le 26 mai 2022.

A l’occasion de la sortie de l’EP, Concert Mag a rencontré la chanteuse avant sa release party aux Trois Baudets à Paris.

anzh MarciaHigelinpochette 1 - Marcia Higelin : "Ce premier EP est une consécration" (Interview)
La pochette de l’EP “Prince de plomb” de Marcia Higelin disponible depuis le vendredi 13 mai 2022.

Concert Mag : Qu’est-ce que cela te fait de sortir un premier EP ?

Marcia Higelin : Cet EP, c’est une consécration. C’est la deuxième marche sur l’escalier dans la vie d’un artiste. La première marche, c’était la sortie de mes premiers singles. Je suis en train de franchir la troisième marche avec la tournée qui commence.

Qui est ce fameux “Prince de Plomb” ?

Le “Prince de Plomb”, ça fait référence avec mon vécu. C’est une histoire d’amour qui a mal tourné. Ce “Prince de Plomb” pour moi, c’est la désillusion de la relation amoureuse. C’est ce qui représente le concept du projet. Un projet où je raconte cette tempête qui est le deuil amoureux.

Qui sont les chœurs qui t’accompagnent dans l’EP ?

Ce sont des amis, d’amis, d’amis. En vrai, ce sont des jeunes gens. La plupart ne sont ni choristes ni chanteurs. Ils sont plutôt comédiens. C’était important pour moi que ça ne soit pas trop chanté. On les entend beaucoup dans le titre Dragon, Tigre ou Loup. J’avais besoin de beaucoup de monde mais il n’y en avait jamais assez.

Ce premier EP comment l’as-tu travaillé ?

Pour ce qui est de l’écriture et de la composition, ça a été un très long travail. Je ne me suis pas dit : “Tiens, je vais écrire un projet”. J’étais vraiment dans une autre démarche d’improvisation. J’ai vécu des choses qui m’ont inspirées des chansons. Et au bout de quatre ans, je me suis rendue compte que j’avais plusieurs chansons qui parlaient de la même chose et je me suis dis : “Pourquoi pas en faire un projet ?”. C’est là que j’ai imaginé un projet.

Tu as préféré un EP plutôt qu’un album ?

Oui parce que c’est le premier projet que je sors et aussi parce que je l’ai fait avec les moyens du bord, c’est-à-dire dans ma chambre à la maison et toute seule dans mon coin. Pour réaliser un album, il faut du budget, une équipe qui te conseille et t’accompagne. Ce qui n’a pas du tout été le cas pour moi.

Est-ce que le fait que certains artistes comme toi n’aient pas pu donner de concerts pendant un moment a été bénéfique pour la conception de l’EP ?

Oui et non car, étant donné que c’était mon premier projet, je ne tournais pas spécialement. Je n’avais pas de concerts annulés car je n’en n’avais pas ! (rires). Enfin si, j’avais quelques concerts à Dakar au Sénégal. J’ai dû d’ailleurs quitter le Sénégal pour des raisons personnelles et venir en France. Et c’est vrai que le fait qu’il fasse froid en France et que tout soit fermé a été plutôt propice à l’écriture.

Tu es la petite-fille de Jacques Higelin. Le fait de porter le nom Higelin est un avantage ou un inconvénient ?

C’est un inconvénient ! (rires). En vrai, les gens autour de moi sont assez curieux de ce que je fais. Pas mal de personnes sont curieux de voir ce que je fais même si je dois encore faire mes preuves.

Espères-tu t’imposer un peu plus musicalement dans les années à venir ?

Au-delà de m’imposer, j’espère que ma musique parlera à beaucoup de gens et que le public sera nombreux à venir me voir en live.

Image en une : Bilal Moussa.

Suivez Marcia Higelin sur :

Facebook : @marciahigelin 

Instagram : @marciahigelin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.