Laurent Lamarca au Botanique de Bruxelles : en toute intimité…

Laurent Lamarca au Botanique de Bruxelles : en toute intimité…

Ambiance intimiste ce soir là dans la salle de La Rotonde au Botanique de Bruxelles… Une salle minuscule, toute ronde, avec quelques gradins en bois si on souhaite s’asseoir… On est une soixantaine, tout au plus. Un concert privé en somme…

Certains ont découvert Laurent Lamarca en première partie des concerts de Frero Delavega. Les fans du groupe doivent savoir que c’est en sifflotant un air dans les toilettes des Francofolies de Spa qu’il a tapé dans l’oreille de Flo et que cette mélodie est devenue « Le cœur éléphant », un des titres phares du duo. Auteur, compositeur et interprète, Laurent Lamarca s’est fait remarquer avec son titre  Le vol des cygnes   issu de son deuxième album  Comme un aimant  qui passe assez régulièrement en radio.

Dès l’entrée dans la salle, le public est mis à l’épreuve et doit participer à la déco  en confectionnant un origami en forme de cygne. Les créations sont ensuite disposées sur la scène pour la décorer. Et puis Laurent arrive en toute simplicité, accompagné de son acolyte Luc aux percussions et aux chœurs. Très vite, la magie opère. Il enchaine les chansons issues de ce deuxième album qui se veut optimiste et généreux. Un manifeste pop folk résolument positif et rassembleur !  On est des milliards ,  Bella Vida ,  Le pouvoir des gens ,  Comme un aimant … Des titres qui filent le sourire et la pêche et qui donnent envie de profiter des petits bonheurs de la vie. Entre ces titres, Laurent Lamarca raconte la naissance de ces chansons. On apprend entre autres qu’il a coécrit une de celles-ci avec son petit garçon qui lui a soufflé une mélodie après avoir englouti un cheesecake. Laurent nous invite aussi à une séance de relaxation durant laquelle il est difficile de garder son sérieux. On n’en dira pas plus !

 

De la belle musique, du partage et beaucoup d’humour… la recette gagnante pour échauffer la salle. « On pourrait tenter un truc ! » annonce-t-il, avant de chuchoter à l’oreille de son compagnon de scène et d’entonner cette merveilleuse reprise des Lumineers,  « Ho Hey », reprise en cœur par l’ensemble des personnes présentes.

A la fin du set, les deux artistes se mêlent au public pour distribuer des cadeaux. Ces cadeaux, ce sont des micros… Surprise ! Les personnes gâtées sont invitées à rejoindre la scène. Certaines sont un peu décontenancées au départ mais le chanteur les met à l’aise. Ils feront les chœurs sur la chanson « Comme un aimant ». L’ambiance qui règne sur l’album pour cette chanson est parfaitement reproduite ce soir-là sur scène. Un vrai bon moment !

Laurent reviendra sur un rappel chanter  Le vol des cygnes  une seconde fois, assis en bord de scène, sans micro… Le public écoute, attentif, ose parfois fredonner les paroles qu’il connait par cœur. Une nouvelle version, tout en douceur et en simplicité… Tout comme l’artiste qui viendra partager une bière avec les quelques fans à la fin du spectacle.

 

Laisser un commentaire