Mademoiselle K, l’événement du Supersonic

Mademoiselle K, l’événement du Supersonic

Me suivre

Flo Sortelle

Photographe de concerts et de spectacles en général. Plutôt électro, pop, rock et jazz.
Intérêt également pour la photographie d'architecture, le corporate, le reportage et l'événementiel : http://www.flosortelle.com
Flo Sortelle
Me suivre

Gros événement pour le Supersonic (ex OPA Bastille) mardi 1er mars : concert de Mademoiselle K !
Un concert gratuit, comme tous les concerts du Supersonic mais réservé aux 150 premiers inscrits et leur +1, étant donné la notoriété de Mademoiselle K.
Avant le set de Katerine Gierak et ses deux complices, Peter Combard qui alterne basse et guitare et Colin Russeil à la batterie, il y avait deux premières parties : Wearephotograph et Fyrkat.

Wearephotograph fait décoller l’ambiance dès le début. C’est un trio électro pop/rock made in Paris aux influences londoniennes. Des morceaux très mélodiques accompagnés de synthés, guitares, batterie… Une belle découverte.

Wearephotograph_1

Le second groupe, Fyrkat, très électro, est composé de 2 musiciens et d’un artiste qui crée des animations visuelles projetées sur grand écran au rythme de la musique. C’est original et on se laisse vite embarquer dans leur univers.

Fyrkat_1

 

Puis arrive Mademoiselle K, très attendue par ses fans.
Elle y joue son dernier album, sorti en 2015 : Hungry Dirty Baby, autoproduit, en anglais, magnifique.
Plus rock que jamais, charismatique, touchante, drôle, communiquant avec un public acquis d’avance, elle enchaîne ses titres en alternant guitare et basse (avec Peter Combard) avec brio.

2 reprises : Jealous Guy de Lennon et un hommage en fin de concert à David Bowie qu’elle aime tant, Starman, accompagné de Fyrkat.

Concert surprise, puisque Mademoiselle K a clôturé sa tournée en novembre dernier à la Maroquinerie. On attend la suite avec impatience, à bientôt Katerine.

 

 

La setlist :
R U swimming
LAAA LA
Hungry dirty baby
I can ride a fucked up bull
Glory
Morning song
Jealous Guy
Watch me
Love robots
C la mort
Someday
Final
Starman

Laisser un commentaire