IMG 1551 - Premier café de la danse entre frangins pour Les Frangines

Premier café de la danse entre frangins pour Les Frangines

Vous ne connaissez pas encore Les Frangines ? Vous devriez en entendre parler dans les mois à venir ! Les Frangines, c’est un duo acoustique guitare-voix formé par deux amies de longue date (et non ! elles ne sont pas sœurs !) : Anne (Nano) et Jacinthe (Jass’). Amies d’enfance, elles partagent déjà la même passion pour la musique, l’écriture et les grands poètes comme Victor Hugo, Baudelaire, Aragon ou Gérard de Nerval. C’est donc tout naturellement qu’elles vont commencer à écrire ensemble et à mêler leur deux voix qui s’harmonisent parfaitement autour d’une pop-folk subtile et délicate.

Le succès de leur premier EP  Vagabondes  sorti en 2018 se classe directement dans le Top 5 sur Itunes, porté par une reprise du poème de Victor Hugo Demain dès l’aube (plus de 1.7 millions de vues du clip sur YouTube) qui leur permet de faire la rencontre de leur producteur Sébastien Saussez et d’écrire la suite de cette belle histoire au sein du label Jo&Co (également le label de Claudio Capéo, Hoshi et ZAZ).

Après avoir brillé en première partie des concerts de Claudio Capeo, Trois cafés gourmands et Patrick Bruel, Les Frangines sont prêtes à s’emparer des scènes françaises. Le Café de la danse est une grande étape pour le duo… Elles viennent y interpréter les titres de leur premier album sorti le 21 juin, un album frais et poétique dont le titre phare Donnez-moi  a été co-écrit avec un ami de longue date, Vianney, qui signe également la mélodie de ce titre rayonnant.  

IMG 1510 683x1024 - Premier café de la danse entre frangins pour Les Frangines

Jeudi 4 juillet. Le café de la danse est plein à craquer. Il y fait une chaleur étouffante ! Et ce n’est pas la première partie qui va arranger les choses. Le duo Eko ekO entre en scène et met littéralement le feu avec leur première reprise : « Clandestino » de Manu Chao. Ils enchainent avec plusieurs covers de tubes français (« J’veux du soleil » d’Au petit bonheur, « Emmenez-moi » d’Aznavour, « Zoum » de Soprano) toutes reprises à la façon gypsy accompagnés d’une guitare et d’un cajon (batterie du Pérou). Le duo composé de deux frères jumeaux (Lucas et Hugo Jalabert) vient de Narbonne. C’est leur première prestation à Paris. Grâce à leur talent et aux réseaux sociaux,  l’avenir semble prometteur pour le duo narbonnais.

IMG 1522 - Premier café de la danse entre frangins pour Les Frangines
Eko ekO met le feu en première partie.

Après une demi-heure de pause, le temps de se désaltérer (obligatoire dans ce sauna !), Les Frangines débarquent sur scène. Elles avaient annoncé le dress code de la soirée sur les réseaux sociaux : tout le monde en salopette ! La moitié du public a entendu le message. Elles-mêmes vêtues de leur salopette, elles entonnent une première chanson issue de leur nouvel album et mettent directement le public dans leur poche. Le public est jeune dans l’ensemble. Beaucoup d’enfants en salopette ont investi les bords de la scène. Les titres de l’album sorti deux semaines auparavant s’enchainent (Mon bagage, Petit frère, Les contes de fée, Si j’osais…) et une grande partie du public les connait déjà par cœur. Elles reprendront également J’m’en fous de Vianney en fin de set, avant d’inviter Gus à les rejoindre sur scène pour interpréter le titre  Pourquoi pas  (presque 2 millions de vues sur Youtube !)

La soirée se termine, le temps d’entonner une nouvelle fois et tous en chœur  Donnez-moi . Les Frangines ont emmené tout le public dans leur bagage… Le voyage ne fait que commencer et la route semble toute tracée…

Laisser un commentaire