DSC3672 - Dätcha Mandala retourne le Krakatoa de Mérignac pour sa Release Party

Dätcha Mandala retourne le Krakatoa de Mérignac pour sa Release Party

Après la sortie d’un 45 tours l’année dernière et plus de 450 concerts à travers l’Europe, le groupe bordelais Dätcha Mandala se produisait ce vendredi 10 novembre au Krakatoa de Mérignac. Ils étaient présents dans leur ville natale à l’occasion de la Release Party de leur premier album RHOK.

 

Il est 20h30, le premier groupe entre sur scène. Il s’agit de Fuzzy Vox, composé d’un chanteur à la guitare, d’un bassiste et d’un batteur. Le premier morceau , “I Want Drums” commence et le chanteur nous montre toute son énergie. A tel point qu’il glisse sur les tapis présents sur la scène. Il continu son show comme si de rien était, à terre pendant quelques secondes. Il rigolera d’ailleurs avec nous de sa chute par la suite avant de commencer une autre chanson. On a la chance d’entendre un des morceaux de leur nouvel EP, comme nous le précisera le chanteur avant de le commencer. Vers la fin de leur concert, qui a duré trente petites minutes (vraiment trop courte à notre goût), le chanteur saute dans la foule, suivi du bassiste. Ils font leur show au milieu du public, incitent tout le monde à s’accroupir puis nous fait tous relever une fois qu’ils remontent sur scène et que la dernière chanson reprend de plus belle. Une superbe découverte que nous avons faite d’un groupe rock comme on aime.

 

A 21h20, entre en scène Ko Ko Mo. Ce petit groupe nantais composé d’un batteur et d’un chanteur guitariste au look sixties a su chauffer la salle. Les deux membres du groupe jouent leur concert à fond et entame un de leur morceaux “Ring Your Time” qui ne laisse pas le public indifférent. A la barrière tout le monde danse. Vers la fin de leur représentation, la surprise, ils nous jouent une reprise du célèbre “Personnal Jesus” de Depeche Mode. Tout le monde chante avec le chanteur. Le groupe est très complice avec le public, et c’est très appréciable. Ils partent finalement de la scène trente minutes après le début de leur concert, sous l’acclamation des personnes présentes dans la salle.

 

22h10, après quelques aléas techniques et un mot du directeur du Krakatoa, le concert du groupe Dätcha Mandala commence. Monte alors sur scène le chanteur accompagné de sa basse, dans une ambiance très mystique. Il allume de l’encens et vient ensuite le rejoindre les autres membres du groupe, un batteur et un guitariste.

Le show se poursuit avec un changement d’instrument pour le chanteur qui passe à une guitare électro-acoustique pour entonner “Carry On”. Un bassiste les rejoint alors. Le morceau suivant se fait en compagnie d’un violoncelliste. Le public est à la fois énergique et ému quand le chanteur se met au clavier. Finalement, il reprend sa guitare pour nous entonner un message philosophique sur le 21ème siècle et l’omniprésence d’écrans dans nos vies.

 

Entre deux morceaux, il nous parle d’un homme qui l’a beaucoup marqué par le passé dans sa ville natale, Mérignac. Ils lui ont d’ailleurs écrit la chanson qu’ils jouent ensuite, “Smiling Man”. Monte alors sur scène une chorale, des violonistes et le violoncelliste. Une belle chanson, touchante, commence à résonner dans la salle. Le show se poursuit pour enfin voir monter sur scène deux hommes accompagnés d’instruments orientaux. Des sonorités mystiques et orientales commencent à monter petit à petit et tous les membres du groupe se joignent aux deux hommes.

Durant le spectacle que nous a offert le groupe, ce dernier a été très proche du public, le guitariste s’est même jeté dans la foule. Certaines grandes fans qui se trouvaient au premier rang ont pu partager un grand moment de complicité avec les membres de Dätcha Mandala et en étaient beaucoup émues.

Le concert continu ainsi jusqu’à la demande du rappel. Et c’est une longue et belle fin de concert auquel nous avons eu le droit. En effet tous les artistes de leur concert étaient présents sur scène avec Dätcha Mandala pour nous donner le meilleur d’eux durant les dernières minutes. Avec émotion ils tirent leur révérence peu après minuit. Le public est conquis, nous aussi.

 

C’est un concert de 3h et 3 groupes qui s’est donc déroulé devant nos yeux ce vendredi dernier. Nous avons espoir de les revoir rapidement dans la métropole Bordelaise, que ce soit pour Dätcha Mandala ou pour Ko Ko Mo et Fuzzy Vox qui ont été deux merveilleuses découvertes.

 

Site officiel de Dätcha Mandala

Site officiel de Fuzzy Vox

Site Officiel de Ko Ko Mo

Laisser un commentaire