05 kungs perspective - Kungs, un conte de fées 2.0

Kungs, un conte de fées 2.0

58932f581099b bpfull - Kungs, un conte de fées 2.0
Les derniers articles par Clémence Rougetet (tout voir)

Il est la révélation de la scène électro française de ces dernières années. Kungs a mis le feu le 15 mai dernier sur la scène de l’Olympia. Retour sur le phénomène, dont ses débuts relèvent d’un conte de fée, version 2.0.

Une réussite fulgurante. Du haut de ses 20 ans, Kungs est le nouveau petit chouchou de la scène électro française. Qui n’a jamais dansé sur ses tubes This Girl, Don’t You Know, et plus récemment I Feel So Bad ? En l’espace d’un an et à l’aide de son premier album Layers – dont sont tirés les titres précédemment cités – le jeune prodige est devenu un véritable phénomène à travers le monde, au point de donner une performance au célèbre festival Coachella en avril dernier.

 

Fier de sa première Victoire de la Musique cette année, Kungs (Valentin Brunel de son vrai nom) n’a pas oublié d’où il vient. Et c’est devant un Olympia complet qu’il a donné une magnifique performance lundi 15 mai dernier. D’ailleurs, le DJ-producteur est l’un des plus jeunes à avoir performé sur ces planches mythiques, qui ont reçu les artistes les plus célèbres.

 

Un défi passionnant pour le jeune homme qui a composé son morceau This Girl dans sa chambre, à l’aide de son clavier et de son ordinateur. Rapidement, le titre emballe la sphère dance dès février 2016. D’abord partagé sur la plateforme musicale SoundClound, le morceau rencontre le succès sur Internet. Puis s’impose sur les ondes radios l’été dernier, pour finalement s’implanter en tête des charts européens.

 

Espérons pour le jeune Toulonnais que la voie du succès lui soit pérenne pour les prochains albums. Car, son prochain défi à l’issu de sa tournée de 2017, sera d’assurer la continuité de sa réussite après Layers.

Laisser un commentaire