308A9503 DxO 1 e1547651089469 - Interview de la chanteuse Suzane révélation 2018 de la scène électro-Pop pour Concertmag

Interview de la chanteuse Suzane révélation 2018 de la scène électro-Pop pour Concertmag

Didier

Photographe passionné depuis…..fort longtemps, j’ai découvert l’univers festif des concerts il y a quelques années, alliant mes deux passions la photographie et la musique
580a0c7580e16 bpfull - Interview de la chanteuse Suzane révélation 2018 de la scène électro-Pop pour Concertmag

Suzane nous a accordé un peu de son temps pour répondre à nos questions, nous la remercions chaleureusement ainsi que Jennifer Havet de Wagram Music.


– Quels sont les artistes  qui t’ont inspiré le plus, qui admires-tu le plus ?

 La chanson française des années 50 est ma première source d’inspiration! J’ai beaucoup écouté des artistes comme Brel, Piaf, Aznavour ou encore Barbara pour leur façon de manier la langue française!

En parlant de texte, je suis aussi très inspirée par des rappeurs comme Orelsan, Mc Solaar, je trouve que le rap et la chanson française à texte sont étroitement liés.

Daft Punk est une référence dans ma playlist de musique électronique ainsi que des artistes comme Vitalic, Boys Noize, Mr Oizo. Ce mélange d’influences nourrit beaucoup mon univers

 – Quelle chanson écoutes-tu le plus en ce moment ?

 Flat beat de Mr Oizo est un titre qui ne m’a jamais lâché, je l’écoute depuis toujours et pour ma chanson du moment j’écoute « rêves bizarres » d’Orelsan et Damso !

 – Avec quel artiste souhaiterais-tu faire un duo et pourquoi ?

Dans mes rêves les plus dingues, je partage un feat avec Orelsan car c’est certainement l’artiste que j’écoute le plus et que je suis depuis le début de sa carrière!  Je suis très sensible à son écriture, je me souviens encore de la première fois où j’écoutais «  la petite marchande de porte-clés » ou encore  « suicide social », deux titres qui m’ont vraiment marqué !

 – Tu as déjà fait pas mal de scènes en festivals et en 1ère parties de spectacles, comment appréhendes-tu ta relation avec le public ?

 Quand j’ai écrit mes chansons derrière le comptoir du resto dans lequel je bossais, je ne pensais pas livrer un jour ces chansons en live … c’est un moment indescriptible, qui fait aussi peur qu’envie mais je suis toujours très bien accueillie, le public me porte et me donne envie de continuer à leur raconter mes histoires.

Il y a peu je donnais mon premier concert à Paris en tête d’affiche et j’ai eu l’immense plaisir de rencontrer les gens qui me suivent et me soutiennent, c’était dur de réaliser que ces personnes venaient pour moi, je pense que je pourrai noter ce moment dans les plus marquants de ma vie !

 – Peux-tu décrire en quelques mots ce que tu ressens quand tu es sur scène ?

 Pour moi, la scène ça commence même avant d’y monter… D’abord le gros trac, qui est toujours  assez intense mais qui est suivi par une immense bouffée d’air au moment où je balance mes premiers mots devant la foule … La scène est un espace de liberté unique, un endroit où je combats mes angoisses, c’est un peu comme un ring où mon seul mot d’ordre est de lâcher prise !

– As-tu un rituel avant de monter sur scène ?

 J’ai toujours très froid avant de monter sur scène, je suis presque en hypothermie (rires) donc souvent j’essaye de me réchauffer en faisant des mouvements inspirés Taï chi, je saute et je fais monter mon cardio! Si ça ne suffit pas à faire fuir mon trop grand trac, je repense à certains clients odieux que je servais et cela suffit pour me dire « vas-y n’aie pas peur c’est ici que tu veux être, pas ailleurs »

 – Est-ce qu’il y a une scène où tu aimerais te produire en particulier ?

 Il y a tellement de scènes où j’aimerai me produire, le choix est difficile mais je dirai que l’Olympia c’est un peu mon rêve de gosse…

J’ai eu la chance de fouler la scène deux fois cette année en première partie de Feder et de CDP, peut être qu’un jour je réaliserai le rêve fou de remplir cette salle mythique avec un public en folie !

 – Quel est ton meilleur souvenir sur scène ?

 J’ai un souvenir mémorable de mon tout premier festival ! C’était en juin à SOLIDAYS

J’avais peur qu’il y ait peu de monde sous le chapiteau mais j’ai été agréablement surprise de le voir complètement blindé à la fin de la première chanson !

Le public de Solidays était en folie, c’était la première fois que je voyais la foule danser sur mes chansons, l’émotion était très forte, j’ai bien cru que j’allais lâcher une grosse larme !

 – Peux-tu nous parler de ton futur album, quand doit-il sortir ?

Je continue d’écrire des histoires de personnages du quotidien pour donner vie à ce premier album! Je n’ai pas de dates précises de sortie mais je ne cache pas que j’ai hâte de partager toutes mes chansons avec ceux qui me les inspirent !

 – Quels sont tes projets pour 2019 ?

 J’ai la chance d’avoir un agenda bien rempli en 2019 notamment niveau live !

Je continuerai donc de tourner dans toute la France, en première partie, dans différents festivals ainsi que mes premiers concerts en tête d’affiche !

Après l’insatisfait et la flemme, il est temps que je raconte une nouvelle histoire et c’est pour bientôt !

 – Où peut-on te retrouver, dans quelles salles et festivals ?

 A ma plus grande joie, mon premier concert parisien au théâtre Les étoiles a vite affiché complet donc une nouvelle date est programmée à la Gaîté Lyrique le 16 Avril !

Ça risque d’être une grosse fiesta !

J’ai aussi l’immense chance d’être à l’affiche de festivals très prestigieux comme le printemps de Bourges, les Francofolies de Spa ou encore les Vieilles Charrues…

Hâte qu’on danse ensemble !

Suzane

Lien vers l’article de son passage à l’Olympia le 9 octobre 2018 à l’Olympia : https://www.concertmag.net/tag/suzane/

Laisser un commentaire