La Voix du rock, le festival qui monte qui monte….

Suivez moi

stephane

Photographe autodidacte, j'ai commencé gentiment avec un 350D et aujourd'hui d'un 70D.

Etant parti sur Poitiers, grâce à la création de Concertmag, je suis devenu photographe de concerts depuis 3 ans sur la Vienne et les Deux Sèvres.

Depuis un peu moins d'une année, j'ai élargi mon activité photographique et me suis mis à la photographie de portrait avec des shootings mode.
Suivez moi

Pour sa 3ème édition, le festival LA VOIX DU ROCK avait plus misé sur un rock festif au contraire de l’année dernière ou c’était plus gros rock avec une méga tête d’affiche.

Cette année, sous un beau soleil, le festival a affiché complet soit 2000 personnes. Ce festival qui se situe à Couhé dans la Vienne commence a véritablement se faire un nom grâce à une superbe organisation, que je félicite d’ailleurs pour leur accueil et compétence.

 

Le festival se déroulant sur 2 jours, c’est donc en débutant par un groupe féminin bien déjanté de punk-rock : QUAI DES GARCES,  charme et rock’n roll, fut crée en 2012 avec des filles venant de Poitiers. Et pour débuter le festival pour mettre dans l’ambiance, je pense qu’on ne pouvait pas trouver mieux à mon goût. Excellente prestation, ce serait avec un gros plaisir que j’aimerais les voir seules en concert.

Sur la grande scène se prépare LES FATALS PICARDS, ce groupe vous dit surement quelque chose. Ils ont représenté l’Eurovision en 2007 avec la chanson “l’amour à la française” mais ne laisseront pas un grand souvenir dans cette compétition. Pourtant, leur style mêlant rock et reggae sur certaines mélodies est vraiment très bon. Le chant de Paul Léger arrivé en 2004 dans le groupe aux cotés d’Ivan, membre fondateur donne un vrai plus. C que j’ai apprécié dans leur prestation, c’est biensur leur musique mais aussi leurs textes bondés d’humour et de jeux de mots, des textes engagés, un peu limite quelques fois (des oreilles ont du sonner). Ce fut très bon et on en redemande.

Suit ensuite sur l’autre scène la révélation de l’année 2018, HOSHI avec son titre qui inonde les ondes “ta marinière”. Refusant d’elle même le télé crochet The Voice, Mathilde de son vrai prénom montre une force de caractère qui la propulsera sans doute vers une belle carrière. Espérons pour elle qu’elle ira titiller les étoiles (Hoshi veut dire étoile en japonais) même si j’admets que j’aimerais la voir seule sur un vrai concert car cette prestation ci ne m’a pas trop convaincu. A très vite je l’espère….

Arrive on peut dire la tête d’affiche du soir avec le groupe des années 80-90, ELMER FOOD BEAT. Cela dépote d’entrée !!! Depuis son album “30cm”sorti dans les années 90 avec des titres phares comme “Daniella”, “la caissière de chez Leclerc” ou “le plastique c’est fantastique”, la groupe a su imposer son style décalé, drôle et rock pour être élu en 1991 meilleur groupe aux victoires de la musique. Faisant une pause de 1993 à 2006, c’est pour notre plus grand plaisir que nous pouvons les voir sur scène. Arrivé en peignoir et sa casquette toujours vissée sur la tête, on se doute bien qu’il ne va pas rester bien longtemps sur lui. Et même pas une chanson plus tard, il était déjà ôté !! Les titres que les 2000 spectateurs voulaient entendre seront biensur joué. Ce fut une excellente prestation scénique, pleine d’humour et musicalement très bien réussie. J’espère qu’enfin, ils ne lâcheront plus la scène, là où ce groupe est fait.

 

 

Après une toute petite nuit, nous voici au 2ème jour du festival. EKLYPS entre en scène. C groupe est bien dans le thème de la soirée, un vrai rock festif avec des consonances bien métal. Depuis 1999, l’arrivée d’un violon au sein du groupe a apporté une autre façon de voir le rock avec un style beaucoup plus affiné propre au groupe. J’ai bien aimé leur prestation, surtout celle du guitariste leader vraiment d’un excellent niveau. La voix de Charline donnant à ce groupe poitevin un atout charme mais aussi un atout certains à ce groupe qui je pense, peut faire parler.

Puis, sur la grande scène se prépare ‘arrivée du groupe LES 3 FROMAGES. Le groupe breton a su mettre l’ambiance. Il faut dire qu’il considère qu’ils sont porteurs d’un nouveau style : le rock n’ drôle. Alors oui, les paroles sont décalées, le style est très rock avec de bons riffs inspirés de groupes tels que Blink 182 mais à mon goût, qu’ils essayent de devenir un groupe encore plus pro, plus incisif et moins à plaire. Le potentiel est là, la musique est là, les textes sont là, il n’y a plus qu’à !!!!

Suit le groupe DRAGON’S DAUGHTERS, avec une gratteuse et une bassiste avec leur batteur, présent par hasard. Normalement, ce sont 3 filles. Un style très rock mené par Margot et sa voix très puissante. Ne connaissant pas du tout le groupe, je ne peux pas trop en parler mais ce fut une prestation sympathique, qui a bien plu au public et je pense que c’est le principal.

Sur la grande scène arrive derrière un grand drap blanc le groupe MARCEL ET SON ORCHESTRE. Je vais être franc, je ne connaissais pas du tout et c’est tout simplement formidable. Son rock festif du nord a tout simplement mis le feu à la scène. Tous déguisé passant du style disco à le tenue de lapin, ce groupe a des textes engagés que j’adore comme “si ça rapporte” mais aussi des morceaux très festifs comme ” la grosse madame”. Le succès du groupe arrive dans les années 2000 mais ce soir, le succès est à Couhé tellement le public est en transe à chaque morceau. Après une séparation au début des années 2000, c’est que 17ans après que le groupe se reformera pour seulement de la scène mais honnêtement, j’espère qu’ils reviendront plus fort et nous proposer de nouveaux morceaux tellement c’était un super concert.

Arrive THE AIRPLANE, un groupe de rock psychédélique, limite pop sur quelques morceaux. Malgré des problèmes de pédalier du guitariste, le groupe a su continuer son concert et déja, cela démontre une certaine maturité. Même si musicalement, c’est pas ce que je préfère, il faut être honnête que le public a vraiment adoré leur prestation. Alors, peut être à moi de me pencher plus sur leur discographie et de ne pas juger trop vite.

Enfin, pour finir cet excellent opus du festival LA VOIX DU ROCK, on ne pouvait terminer que par un feu d’artifice musical. Un groupe fait son apparition sur scène, montrant que nous sommes dans une église. OPIUM DU PEUPLE arrive sur scène et ça clashe !!! Tout les standards de la chanson française voir même les chants fédérateurs comme “l’internationale” en prends pour son grade. De “Mexico”, “le lion est mort ce soir” ou “poupée de cire”, une multitude de titres prennent la claque punk du groupe. J’ai particulièrement apprécié la reprise de “marche à l’ombre” et celle de “l’internationale”. De plus, ne connaissant pas le groupe, le coté ultra sexy voir même sex des opiumettes donne envie d’absolument revoir au plus vite le groupe car en plus de la musique , les filles amènent un véritable plus au groupe faisant le show sur et en dehors de la scène. J’ai véritablement adoré ce groupe et depuis, je suis leur actualité pour absolument les revoir au plus vite.

 

Cette édition du festival était dans un style plus festif et il faut dire la vérité, c’est très bien trouvé de la part de l’organisation. Cela a attiré beaucoup plus de monde qui malgré quelques pogos ou slam jump a été un public ultra respectueux. De plus, beaucoup de festivaliers ont joué le jeu en venant déguisé ou en ayant un comportement drôle. Merci à eux. J’espère vraiment que ce festival continuera à vivre très longtemps et qu’il suivra cette route du succès bien empruntée.

 

Laisser un commentaire