La voix du Rock à Couhé (1er jour)

Suivez moi

stephane

Photographe autodidacte, j'ai commencé gentiment avec un 350D et aujourd'hui d'un 70D.

Etant parti sur Poitiers, grâce à la création de Concertmag, je suis devenu photographe de concerts depuis 3 ans sur la Vienne et les Deux Sèvres.

Depuis un peu moins d'une année, j'ai élargi mon activité photographique et me suis mis à la photographie de portrait avec des shootings mode.
Suivez moi

Les derniers articles par stephane (tout voir)

Ce festival exclusivement de musique rock en est à sa 2ème édition et au même titre que la première édition, elle fut extrêmement bien réussie.

Couhé, petit village de la Vienne aura vécu 2 jours intenses au rythme des guitares, batteries et voix bien huilées tant la prestation de chaque groupe fut de très haute volées. L’organisation a mis les bouchées double car nous pouvons le dire, l’affiche de ce festival est tout simplement sublime.

Mais parlons en détail de cette première journée…

Le festival débute avec le rock de ONE TIME MISSING qui est multi-influences rock passant du tout gentillet au rythmes métal à multiples reprises. Très généreux sur scène, surtout le chanteur, le groupe ne ménage pas sa peine. Le groupe poitevin grâce à ses rythmes percutant a, malgré un maigre public pour le début du festival, bien débuté et mis en jambe le festival.

Puis vient COULOURS IN THE STREET, groupe bien connu de notre webzine, déjà vu sur scène, ont mis en transe pas mal de jeunes filles mais aussi des fans de leur pop-rock qui comme à chaque fois ne laisse pas indifférent. Les niortais commencent à avoir de plus en plus de fans qui les suivent, pour preuve le public qui s’est grossi à leur montée sur scène. leur album “royaume” continue de sillonner la France et nulle doute qu’on entendra parler d’eux un jour au sommet.

Arrive un groupe argentin, CAPSULA et là, boum, la révélation pour moi. Ce groupe plutôt tendance grunge-garage avec une tendance limite psychédélique est pour moi l’excellente surprise de cette soirée parmi les groupes moins connu. Ces inconditionnels de David Bowie vont tout simplement mettre le feu à Couhé. Une énergie débordante finissant même au sein du public à multiples reprises (merci au photographe d’avoir éviter une casse guitare), l’énergie incroyable du batteur Guantxe, une basse extra de Coni sans parler de ce fabuleux chanteur-guitariste qu’est Martin. Je vais suivre un peu leur carrière à titre perso tellement ce groupe m’a sublimé. Merci à eux et j’espère à très vite en France.

Vient ensuite et pour finir pour moi cette journée n’ayant pas pu voir les 2 derniers groupes, le groupe LES SHERIFFS montent sur scène. Après un retrait de la scène en 1999, c’est en 2012 que le groupe punk rock de Montpellier a décidé de revoir les planches pour notre plus grande joie.A vrai dire, c’est vraiment le clou de la soirée car l’ambiance est montée d’un cran dans le public et les instruments ont j’ai cru un moment pu exploser tellement ce groupe est extraordinaire sur scène. Le chanteur, Olivier, est partout, donne tout ce qu’il a. Les guitaristes sont tout simplement excellent. Un jeu de scène maitrisé à la perfection et j’espère que ce groupe repartira ensemble pour un nouvel album oubliant le passé car ils ont vraiment énormément de choses à donner à ce public punk et aux fans de musique rock.merci de leur venue, ce fut un réel plaisir.

 

Rendez vous pour le 2ème jour aussi intense

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*